Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

P                         Hommage   à  l’ingénieur   August  Wöhler  

Faire valoir le droit en lieu et place de
 la confusion

La démarche de sécurité est le clair indicateurbien au-delà de la « résistance des matériaux » (RDM), de l’hommage incontournable au génie constructif qu’une laïcité suffisamment réfléchie devrait rendre à l’Allemagne, au titre des sciences de la construction mécanique, et de la construction.

Philosophie
express

August Wöhler, qui ouvre l’ère de la construction mécanique, porte la culture allemande au premier plan de l’histoire du monde.

Recherche

Chemin critique de la civilisation

Chronogrammes du Verseau

Chronologie abrégée des sciences et  techniques

Génie allemand

Génie mondial

Ingénierie

Modernité

Fatigue et rupture, un concept révolutionnaire

En étudiant la fatigue des matériaux, l’Allemand Wöhler dote l’ingénierie de construction d’une méthode révolutionnaire permettant de garantir la sécurité de tout ou partie d’un système, or le plus souvent, le grand public ignore l’un et l’autre des deux aspects de la question ! à charge du milieu universitaire généraliste, et de ses :

§  A Göttingen !

Sans la « méthode RDM (Résistance des Matériaux) », de August Wöhler, aucun moteurs, voitures et autres fusées n’auraient jamais pu fonctionner !

La « science des matériaux », dont les fonctionnaires du CNRS font  leurs choux gras, n’est jamais que le prolongement de l’un des aspects spécifiques de cette méthode !!!

Révolution industrielle et civilisation

Conforter les avancées de Newton

A partir de la mécanique générale de Newton, l’ingénieur August Wöhler donne le « premier cours de résistance des matériaux (RDM) de l’histoire, à Göttingen, en 1842. »1

1 Note culturelle de Guy CHARGELEGUE, professeur de mécanique appliquée, Enise, 1975

§  Emergence du torseur au 19° siècle 

En 1847, Grassmann invente les vecteurs ; en 1848, August Wöhler invente la méthode qui va permettre de construire des machines fiables, parfois imaginées depuis plusieurs siècles, comme l’hélicoptère ; à la même époque, Julius Plücker exprime le premier, les coordonnées d’un torseur, mais il faut attendre la fin du 20° siècle pour que cette méthode de calcul soit généralisée, France en tête, dans l’enseignement de la mécanique, dépouillé par ailleurs, France en tête aussi, de sa substance, tantôt au profit exclusif de l’enseignement général, comme la dynamique, et tantôt en pure perte, comme la méthode du dessin aux instruments, mis en concurrence budgétaire avec l’informatique, à défaut d’un travail de préparation pédagogique d’autant plus nécessaire à l’économie, que le patrimoine technique à transmettre est toujours plus riche. (30.11.2009)

Commodément occultée au profit du commerce de la fiction

La contribution des Allemands à l’établissement d’une culture européenne de fait serait insuffisamment mise en lumière si l’on se limitait à parler de Goethe : il faut encore parler de Wöhler dont la pierre à l’édifice, vu l’importance croissante des sciences et techniques, vu le choc des cultures, paraît toujours plus incontournable.

§  Prospective à conforter

Rendre hommage à l’ingénieur Wöhler, c’est rendre hommage au plus grand successeur de Newton – qui décrit parfaitement, dans ses hypothèses, les contraintes subies par les matériaux sollicités en construction, mais n’a pas eu le temps d’en développer la science - et faire apparaître au grand jour l’articulation par laquelle les affres de 4 siècles d’agitation européenne, du 16° au 20° siècle, peuvent et doivent céder le pas à un projet de civilisation mûri 25 siècles durant.

 

Document créé ou modifié le mercredi 28 février 2018 à 16:31  -  retour á EN HAUT du document