Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Limite  de l’autorité    des  mathématiques

 

 

 

 

L’autorité légitime
et sa méthode

(Mécanique générale, Jean‑Claude MARTIN, ENISE, 1974)

Recherche

Civilisation de la construction

Caractère évasif de l’enseignement général ;

Caractère respectable de l’enseignement technique.

Piège redoutable
de l’abstraction excessive

Le gaspillage programmé de l’éducation familiale se réfère à divers abus de pouvoir dont le recours discriminatoire explicite est notifié aux enseignants de mathématiques des collèges, au B.O. (bulletin officiel de l’éducation nationale) depuis 1977 ; mais les ravages du barrage de l’abstraction commencent dès la petite école, où la méthode globale transforme l’élève en esclave inhibé, tant qu’il ne découvre pas les règles cachées par un commerce indigne.

Rigorisme inhibiteur programmé

D’un point de vue chronologique, on peut dire que le gaspillage programmé de l’éducation familiale, institutionnalisé sous l’impulsion de 1968, est la cause du gaspillage programmé de la civilisation, qu’il rend possible.

§  Gauchissement de la droite vertu

Le profit attendu de cette manœuvre est de nuire aux classes éduquées, dont les enfants bénéficient déjà d’une capacité d’expression effective, et pour le moins de les inhiber, au besoin, contrairement à la mission éducative. 

Par cette manœuvre, l’enseignement a été détourné de sa fin éducative dont le moins que l’on puisse dire est qu’elle n’était pas superflue : l’accès à la culture est un travail de longue haleine au service duquel toutes les disciplines doivent concourir.

L’effet dévastateur de cette politique irréfléchie a dépassé ses objectifs: l’effet d’inhibition a touché tous les milieux, et c’est par générations entières que les jeunes répugnent maintenant à l’étude pourtant si passionnante, comme le prouve cette présentation du repère cartésien, strictement prohibée par la dictature de l’intelligentsia française.

Paroles d’architectes : hommage à Pierre PONS

Lever le barrage de l’inhibition

§  Inhibition par les lettres

Ma pire bête noire fut le français en langue maternelle, mais surmontée cette première difficulté avec l’aide (un vers vert va vers le verre) d’un beau-père architecte, je suis à nouveau considéré comme un être humain, pour quelque temps

§  Inhibition par les chiffres

Changement de décor au collège où coup sur coup, deux enseignantes de mathématiques me plongent dans la double-contrainte de la recherche sans que personne ne soit plus là pour m’aider : bien au contraire.

Tant bien que mal, je réussi à terminer mes études en 1976, avec un modeste BTS de bureau d’études : 29 ans me sont encore nécessaires avant d’espérer rétablir un peu de justice, mais l’industrie est si passionnante !

§  Progresser par étapes

Trois ans plus tard, je suis clairement entendu par le gouvernement français, mais certaines zones de mes démonstrations universelles manquent encore de propreté, et le gouvernement français reprend à son compte, fin Mai 2008, l’idée insuffisante de « dictature des mathématiques », aux lieux et places d’une analyse plus fine.

 

§  Hommage à François VEILLON

Le barrage de l’abstraction a été dénoncé pour la première fois, à ma connaissance, par le Président Veillon, de l’Association France Didact, en 1995. Cette avancée m’a permis de cerner la dictature marxisante de l’enseignement général en première approche. En 2002, au BO, cette dernière fait avec « le barycentre », une modeste concession à l’autorité légitime du milieu technologique  par la création d’un premier lien effectif entre mathématiques et mécanique. Certes. Mais la prédation du mérite des techniciens par la collusion des généralistes n’a jamais été aussi claire.

 

 

Document créé ou modifié le dimanche 11 décembre 2016 à 17:38  -  retour á EN HAUT du document