Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Résolution diplomatique  du contentieux  entre  Chrétiens

Du génie européen au génie allemand

Face aux dérives de notre temps, plus de rigueur intellectuelle et moins d’étroitesse d’esprit également nécessaires à l’école et dans la vie.

Rétrospective,
Jubilées 2009

Solution du test n° 9 - Retour aux Tests

the-holy-brothers-cyril-and-methode

Promouvoir le caractère européen de la révolution copernicienne sans tomber dans l’ornière de l’austérité.

Recherche

L’inspiration de la pureté dans l’Islam et la Chrétienté

 

 

Communisme, contre communauté

Allemands et Russes Résolution du
contentieux  entre Chrétiens

Un demi-siècle après l’invitation de JFK à garder le droit,  c’est un virage à 180° qu’il faut déplorer en Europe

§  Nouvelle I.PAD 2014, une
invitation paradoxale au droit

Après l’invitation du 26 juin 1963, l’I.PAD (invitation paradoxale au droit)  tous orthodoxes et protestants  (encadré) suggère un continuum à la civilisation européenne. 

§  Quelques pistes inédites pour éviter la confusion

Inviter à l'intelligence de manière ouverte mais structurée ; 

Eduquer à l’amour de manière rationnelle mais respectueuse ;

Inviter à l’honneur de manière déterminée mais sensible ;

Eviter l’erreurmanifeste (…)

Comme le suggère l’analyse de la valeur, la résolution de mille ans de contentieux entre Chrétiens suppose un peu de recul

Tous orthodoxes et protestants !

Le Premier Empire Allemand débute deux siècles avant l’Inquisition : c’est dire qu’il y a une simultanéité étonnante entre l’émergence du Saint-Empire Romain-Germanique, et l’évangélisation des peuples slaves par Cyrille et Méthode.

Au total, le chantier du droit entre Chrétiens s’étend sur 12 siècles, par‑dessus deux trois noirs de 13 et 9 siècles – le trou noir des sciences et techniques — du III° au XV° siècle — et le trou noir de la civilisation — du XI° au XIX° siècle. (17 sept. 2014)

Promotion de la voie technologique

Rencontre avec AISSA, Maître-ferronnier, Le Cannet, 11 mars 2011

« Osez penser par vous-même …

… n’attendez pas le patron ! (…) : en posant le problème, vous trouverez la solution par vous-même », explique inlassablement AISSA, maître-artisan ferronnier, à ses apprentis et compagnons, dans un monde où l’enseignement, évasif et parfois dogmatique — toute philosophie serait vaine — est devenu insipide et pour le moins inhibiteur : au total, Fontenelle dit « non seulement nous ignorons quels principes mènent à la vérité, mais nous en avons d’autres qui sont faux, et dont on s’accommode fort bien » - théorie que  Goethe porte à son paroxysme deux siècles plus tard, avec le mythe de Faust.

A l’origine de la flamme éducative de AISSA : la passion du technique. Prenez une voiture, il a fallu en fabriquer chaque pièce ! Prenez une maison : même chose, un chemin de campagne, pareil, un arbre : aussi – car un arbre est à l’image du jardinier qui l’a fait pousser, horrible ou généreux, ridicule ou majestueux, comme les platanes monumentaux de l’abbaye de Cambron. Comment fait-on tout cela ? Voilà ce qui est passionnant ! Mais dans l’industrie, la passion cède parfois le pas à la déception : « ça, on ne peut pas le faire ! » Ou pire : « ça, ce n’est pas vos oignons ». Il y aurait « la tête et la jambes ». Partage absurde des tâches, qui doit plus à l’arrogance de certaines écoles de commerce françaises, qu’à l’organisation scientifique du travail, synonyme au Japon et chez les Anglo-Saxons, de qualité participative !

De plus, lorsqu’on nous présente ces gens-là comme fascisants et haïssables, et que l’on se rappelle du proverbe chinois, « dans le problème il y a la solution », alors, plus de doute, nous voilà bien au pied du mur, tandis que le technicien, tout est déjà clair : c’est du jeu des contraintes et des libertés que naît le mouvement.  

 

Document créé ou modifié le mardi 21 août 2018 à 20:11  -  retour á EN HAUT du document