Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Des  succès   économiques   fascinants  !

 

Invitation à
l’esprit oriental

Ce qu’il faut dire pour révéler la vraie dimension de la relation client-fournisseur, c’est qu’il ne peut en aucun cas s’agir d’une relation à sens unique

Productivité cachée

Ce qui manque le plus aux « gens du livre »,

en France, c’est de  « poser les problèmes avec honnêteté », et de les résoudre avec un minimum de sérieux : « L’entreprise mise en pièces » —  (Michel Fustier, Editions d’Organisation) — il s’agit ensuite de la remettre en ordre de marche

Recherche

Géographie du BRICS — association économique (Encadré) du Brésil, de la Russie, de l’Inde, de la Chine, et de l’Afrique du Sud (10 oct. 2014) 

 

1991, « miracle Japonais » dissimulé …

Le parjure de 1991, caractérisé par le refus de sortir du TNS (Trou noir schismatique) en occultant les réalisations des Japonais pour dissimuler celle des Allemands, ne fait qu’ajouter à l’urgence de comprendre  les raisonnements subtils que nous avions le droit d’ignorer en 1980, et que nous pouvions comprendre en 1983, mais que nous avons négligés, avec des drames toujours multipliés à plus grande échelle.

§  Lisibilité des faits

Les leçons oubliées du Kanban nous renvoient au Miracle japonais, et à une autre manière de vivre et de penser.

2008, « rouleau compresseur chinois » …

Ceux qui, aujourd’hui, ne voient que le danger d’une main-d’œuvre nombreuse,  sont les mêmes qui, il y a 20 ans, ignoraient le kanban jugé « obsolète » (colonne 3), et se réveilleront demain sans  comprendre
ni le passé ni l’avenir, avec la même  arrogance — sans grande surprise.

Brésil, Russie, Inde, Chine, Afrique du Sud
Emergence du BRICS
Les pays « émergents », géants du 21° siècle

§  Nombreuses synergies

« L’inde et la Chine étant respectivement devenues le cœur mondial du développement logiciel et manufacturier, on assiste au développement fascinant d’une synergie sans commune mesure avec ce que nous avons connu. » (Dr Thanh H. VUONG, 2008) 

§  Impasse récurrente

Ce que l’Occident doit enfin comprendre, et que l’intelligentsia française  se refuse à entendre, c’est le Zen, et le Kaizen; en 1994, Mme ENGRAND déclare (ME/JM 299) que « l’approche industrielle du Tao ne fait pas partie des objectifs éditoriaux des  E.O. (Editions d’Organisation) ; en 1999, la Direction des E.O. estime que le sujet du kanban est « obsolète » - prouvant une ignorance manifeste des réalités industrielles.

§  Substitution perverse

Mais les faits sont têtus. Et face à la pertinence et au succès incontournables du Zen, le réflexe ultime des positions retranchées  est alors la prédation de l’autorité légitime – d’où les deux approches de la théologie de la libération.

En effet, mon propos, sensé éclairer, ne consiste pas à ignorer le drame de l’emploi textile français, mais au contraire à considérer l’opportunité incontestable, à la hauteur de la pression industrielle, que constitue le développement mondial du tourisme chinois dont les Européens ne sont pas exclus, bien au c—ontraire !

L’accès à cette manne potentielle est toutefois conditionné par l’ouverture préalable à l’exigence légitime, et don, à l’apprentissage des leçons de kanban, dont la première est de savoir que le kanban n’est jamais que l’indicateur matériel dévolu au service d’une mode de pensée intelligent.

Comment pourrions-nous reprocher aux Chinois, à l’avenir, de ne pas travailler suffisamment avec les Français, si nous n’apportons pas déjà la preuve de notre capacité à travailler de manière intelligente et collective entre nous : pour l’instant, trop souvent, ce que nous voyons n’est que la preuve du contraire.

 

 

Document créé ou modifié le dimanche 3 septembre 2017 à 23:41  -  retour á EN HAUT du document