Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                              Approche  incontournable   de  l’immensité  

Comment faire toucher la vérité du doigt ?

N’y a-t-il pas une similitude étonnante entre les 4 milliards de neurones d’un cerveau, et la population humaine, dont la densité moyenne, négligeable à l’échelle du globe, permet d’appréhender les deux infinis ! 

Aide à l’élévation

Méditation intermédiaire

Pour prendre conscience de l’immensité des énergies liées à la terre

1°) Visualiser une profondeur de 4000 mètres, comme celle de l’Atlantique nord, où  sombra Titanic

2°) Puis les sommets de l’Himalaya, culminant à 8000 mètres d’altitude

3°) Imaginer la somme de ces deux grandeurs,

4°) Et multiplier encore par mille pour ressentir enfin le diamètre de la terre !

5°) Ramener le tout,  mentalement, à une boule d’un mètre de diamètre, et songer que le millimètre est maintenant ce à quoi se réduit l’immensité initiale de la dénivelée de 12 kilomètres.

Recherche

La publication d’un « hommage à Monsieur BARBIER » (Ci-contre), était prévue au numéro 19 de la Lettre ouverte 2rh, qui n’est jamais paru. Parmi les 18 numéros publiés, consultables à la Bibliothèque Nationale de France, certains sont disponibles sur le site.

Elévation
sur le monde

Comme Albert EINSTEIN, ayons pleine conscience de nos facultés, grâce à

Rétrospective 

En 2008, l’Atomium
fête ses cinquante ans

Un hommage au Roi BAUDOUIN dont chacun, en Belgique, voudrait grandir le merveilleux rayonnement.

A cette fin, la Fondation du Verseau publiait en 2008, une plaquette commémorative aimablement proposée au public des environs de l’Atomium.

L’initiative de 1958 et la commémoration de 2008 tendent, comme l’architecte Willy Van Der MEEREN, célébré en 2007 sur le site de l’Atomium, à nous faire prendre conscience de la ligne pure de chaque chose

— Pureté de la structure atomique de la matière, pureté de la voie des savants par-dessus les siècles, pureté des lois du système du monde, dont nous devons aborder la connaissance.

§  Approche du voyage

Ce sont ces monuments, grands témoins, et savoirs, que la restauration du temple réhabilite aujourd’hui, vers la pleine conscience du droit.

§  Approche de la conscience

De même que le temple inclut la représentation figurative d’une énigme décodée par la science, la turbulence notoire de la faiblesse est notre seule ennemie.

(Rectifié le 9 mai 2015)

cette méditation pour tous, permettant d’intégrer la conscience du monde, à partir du paradoxe entre la si faible vitesse angulaire de la terre — 15 degrés par heure — alors que nous nous déplaçons avec un point de l’équateur à 4000 km/h — soit quelque 3000 km/h au 45° parallèle !

Ce paradoxe s’explique par la masse énorme de la terre, qui est liée à son immense volume — et c’est cette énergie cinétique fantastique que l’on peut commencer à ressentir par une méditation intermédiaire (Colonne 1).

Or la densité neuronale de notre cerveau, d’environ 10 millions de neurones par centimètre cube, tombe à un neurone pour un million de kilomètres cubes, si l’on compare le volume du cerveau à celui de la terre.

§  Prisonniers entre deux infinis

C’est dire que notre zone de jugement habituel ne nous permet d’accéder ni à l’un ni à l’autre de ces deux infinis, parce qu’elle est médiocre … et c’est ce niveau de préjugé que l’école est censée diminuer au profit d’une démarche citoyenne. (9 mai 2015)

Réglages subtils, hommage à Monsieur BARBIER

Professeur de Dessin Technique et de Technologie, LTN (Lycée Technique Nationalisé), Pont-de-Beauvoisin Isère.

§  1968, année mythique

Loin des évènements parisiens, et plus encore, loin de la grande agitation du monde d’aujourd’hui, je vais vivre à mon insu, au Lycée Technique de Pont-de-Beauvoisin, la grande aventure spirituelle de la flamme ainsi reçue au collège : mes camarades de classe ont-ils vécu la même chose que moi ?

§  Spectacle surréaliste

Dans ces moments-là, leur problème était surtout d’éviter d’éclater de rire, et les clins d’œil ironiques ne manquaient pas, mais cette envie semblait contenue par la grâce d’une chose plus irrésistible encore : le spectacle de cet homme concentré à régler  méticuleusement les piles de documents placées sur son bureau — en orientation comme en élévation — lorsque la plupart d’entre nous étions encore en esprit plus au jeu qu’aux mystères de la pensée constructive.

§  Rituel sérieux

Personne ne semblait jamais se lasser d’un tel spectacle, tant il semblait prometteur de justice, et pour le moins porteur d’une vérité dont nous ignorions tout ou presque, et que nous attendions avec autant d’amusement que de curiosité. Le silence finissait toujours par s’établir - au moment-même où, par un hasard dont la logique nous échappait, les piles étaient jugées suffisamment bien réglées : l’ordre régnait enfin sur le bureau du technicien

 

Document créé ou modifié le lundi 2 avril 2018 à 12:59  -  retour á EN HAUT du document