Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Faiblesse  intellectuelle et morale   face  à la collusion

 

« Aimer l’humanité,
c’est bien.
La connaître,
c’est mieux. »
(Lao Tseu)

Si le contentieux entre juifs et arabes est si grand, c’est peut-être moins à cause de différences religieuses minimes, qu’en raison de la grande faiblesse intellectuelle et morale d’un milieu laïc dont l’obscurantisme contre la religion nourrit l’obscurantisme religieux contre la raison et détourne l’attention des vrais problèmes et des vraies solutions (28 mai 2012)

Liminaire

 

Révéler les travers de l’humanité est une tâche à la fois simple et difficile.

Simple par l’étude des mythes et civilisations —pour aimer les humbles en effet, les grands prophètes n’en fustigent pas moins les arrogants.

Difficile, car dénoncer les travers de son prochain expose le messager, et …

qui est prêt à risquer sa réputation pour avertir son prochain ?

(5 juin 2010)

Recherche

Félonie marxisante du milieu académique

« Convaincre de la pertinence de la problématique proposée et de l’efficacité du traitement qui en est proposé. »

(Christian PUREN)

Certes. Jusqu’à un certain point au-delà duquel il n’y a plus personne

Nécessité d’un coaching intellectuel et moral

Approche intellectuelle et morale de l’autorité du savoir théorique par une pédagogie incontournable du système du monde

§  Face à la faiblesse mentale

Immensité de l’effort moral nécessaire pour hisser la France à un niveau acceptable de citoyenneté

Manque d’attention majeur

La faiblesse consiste à renoncer à tout ou partie de ses valeurs, par facilité et pour le moins, par haine ou par complaisance ; elle se révèle lorsque les préjugés et de mauvais procédés l’emportent sur la rigueur de la pensée et sur l’ouverture d’esprit.

§  Haute trahison de l’intelligentsia

Dans le domaine général et culturel, l’ouverture à l’Orient, si elle n’est pas dictée par la foi dans l'esprit de raison caractéristique du projet culturel implicite des Européens, n’est que l’expression de la faiblesse de caractère la plus grave :

Dérive marxisante de l’université française

Le crime et le mobile

Parmi ses nombreux aspects, la collusion est basée sur la l’ignorance et la peur, la calomnie, et pour le moins, l’entretien abusif des stéréotypes.

§  Peur d’être évincé du groupe

La peur, associée à l’incapacité à réfléchir par soi-même, entraîne certains Français, enseignants en tête, à entretenir la mauvaise image de la culture allemande,
et cette calomnie leur évite de
se confronter à leur manque de

droiture intellectuelle et morale
.

§  Approche de la fiction à dénoncer

Faire manifestement preuve de moins de rigueur n’est pas servir l’humanité mais la desservir ; l’Orient n’est pas moins rationnel que l’Occident mais plus subtil.

§  Dans le domaine scientifique

La délinquance pédagogique aggrave l’échec de l’élève et produit la désaffection de l’élève pour les disciplines techniques tout en provoquant l’hémorragie budgétaire de l’éducation nationale française.

§  Dans le domaine éducatif

L’artifice consiste à cloisonner le scolaire et le péri-scolaire pour se soustraire à l’esprit de la mission: c’est de ce piège – caractéristique du projet Louis Jouvet de 1994 – qu’avertissaient précisément les directives académiques en projet d’établissement de l’Académie du Val d’Oise, en vigueur depuis 1993 – au cœur du Jugement du Tribunal Administratif de Versailles, en 2002.

§  Autres faiblesses de la pensée

Superficialité des milieux littéraire et artistique, condamnant la méthode pour mieux fuir l’exigence de rigueur qu’elle assimile au fascisme,

Mauvaise foi du milieu scientifique retranché derrière l’autorité légitime de l’esprit des Lumières, et tendant à l’obscurantisme laïc,

Dérive théologique, prétendant soigner la corruption sans ouvrir à l’amour.

 

Document créé ou modifié le dimanche 25 mars 2018 à 12:34  -  retour á EN HAUT du document