Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Intimité   de  l’intelligence    et   de  l’amour 

Considération du rapport de l’intelligence et de l’amour, et de l’unité chrétienne

Jésus nous donne une Règle d’or (Jean 13:34) pour traverser les épreuves par-dessus le temps de notre vie, face à la récurrence du phénomène de collusion, entre lecture béate de la métaphore de l’autre joue (Matthieu 5 : 38-42), et lecture violente de l’enseignement religieux, révélant des esprits également peu enclins à la mission commune

Prenez le temps

Prenez le temps de rire — musique de l’âme, et le temps de penser —
source de l’action.

(Lire le texte intégral)

Retour aux sources

En Sicile, valeurs familiales et rythme de vie sont propices à l’intimité du cœur : « ici, on est un petit village, on peut parler de Jésus sans se préoccuper du regard des autres. »

 (Sicile, l’île village, Planète Thalassa, 22 nov. 2008)

Recherche

Eternelle jeunesse,
et « diversité
de la beauté » 
(Sir Lindsay Owen‑Jones)

Douceur collective du bien-être commun

« Amae », la petite attention aux autres, sans laquelle les Japonais (non plus) ne se sentent pas à l’aise. (2005)

§  Notre-Dame du Oui

Une pédagogie pertinente mais abrupte de l’art de vivre, pour comprendre que la négation n’est pas constructive (24 mai 2014)

Marie et la fête des Lumières

Le 8 décembre 1854 marque le renouvellement, à l’ère moderne, du dogme catholique de l’immaculée conception ;  d’un point de vue laïc, le 8 décembre 1854 marque le 8° centenaire  du  schisme  de 1054, par lequel l’église catholique rejetait en Orient cette part d’orthodoxie intellectuelle à laquelle nous ramène Descartes, au 17° siècle, et dont la recherche caractérise depuis 1000 ans le projet culturel européen implicite.

§  Règle naturelle de l’attention aux autres

« Les illuminations de la Ville de Lyon et de la région du Dauphiné sont liées au culte de la Vierge Marie. En 1852, on achevait à Lyon la reconstruction du clocher de la vieille chapelle de Fourvière. Au sommet de l'édifice, on avait placé une statue de la Vierge Marie en bronze doré. Elle devait être inaugurée le 8 septembre, mais une inondation dans l'atelier du fondeur retarda la cérémonie au 8 décembre, autre fête de la Vierge, celle de l'Immaculée conception.

Universalité des valeurs du coeur

Derrière les fenêtres culturelles

Fraîcheur d’esprit, rectitude, honneur, honnêteté et loyauté, convivialité et romantisme.

§  Amour courtois

§  Intimité du foyer

De la tradition scandinave d’un intérieur chaleureux et bien rangé (a « tidy » home), à la tradition japonaise de douceur et d’érotisme qui flotte dans l’air au Japon, au 19° siècle, et dont le navigateur étonné témoigne pour la postérité (Bibliographie).

§  Chaleur familiale

De même que l’érotisme fait partie intégrante de la vie, à quoi le bonheur  se réduirait-il sans le couple, à la source de la vie familiale, et de tout tout partage ?

§  Douceur romantique

Charme des vieilles villes aux pierres vénérables, jardinières et vieux bois entretenus, de la Flandre à l’Alsace, aux Royaumes du Nord, et aux pays caractéristiques du fond de l’âme allemande : « es ist gemütlich hier … » 

Ce jour-là, des feux d'artifice étaient prévus mais une pluie torrentielle s'abattit sur la ville. A la tombée de la nuit, le ciel s'éclaircit et la pluie s'arrêta.

Tout à coup apparurent à quelques fenêtres des lignes de feu ... La ville s'était embrasée en un instant. Bientôt, il ne restait plus, sur la vaste étendue des quais, des rues, des passages ignores et des cours invisibles, aucune fenêtre obscure. Les petits marchands illuminaient leurs baraques, leurs voitures et jusqu'aux bordures des trottoirs... A huit heures, la population entière était dans la rue, circulant, paisible, joyeuse et attendrie. On se serrait la main sans se connaître, on chantait des cantiques, on applaudissait, on criait: "vive Marie"! Les étrangers n'en revenaient pas de leur surprise, et les Lyonnais, tout rempli qu'ils étaient de cette fête improvisée, se demandaient comment, en un instant, une population de trois cent mille âmes avait pu être saisie de la même pensée.

L'évènement éphémère d'une nuit devint fête annuelle ; on prépara avec soin les illuminations de 1853 ; quant à celles de 1854, elles furent un triomphe, car elles coïncidaient avec la proclamation du dogme de l'immaculée conception par le pape Pie IX. » (http://www.lumieres.lyon.fr/histoire_8decembre.htm)

 

Document créé ou modifié le samedi 12 août 2017 à 20:46  -  retour á EN HAUT du document