Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Histoire   de la  Russie

Distinguer Russie et communisme

Préjugés de la collusion : l’amalgame entre Russie et communisme fortement préjudiciable à la prospective du droit.

Cause  du droit international

04052013

L’Eglise Saint-Michel Archange, à Cannes
(Photo Crocy, Pâques 2013) — gravement touchée par les intempéries de 2015 (orthodoxie.com/ urgent-appel-aux-dons-au-profit-de-leglise-saint-michel-archange-a-cannes)

Recherche

C’est un lien fort improbable - Michel Alexandrovitch de Russie/biographie/ L'exécution du grand-duc-Mikhaïl Aleksandrovitch de Russie — qu’il faudrait créer sur Wikipédia pour atteindre le chapitre par trop révélateur – au goût du milieu universitaire français - des procédés de la dictature communiste. (6 mars 2010)

Icône1 russe
de la culture

L’Impératrice (1730‑1740) Anna IVANOVNA (1693‑1740).

j0110704

 

Anna IVANOVNA

 

§  Macha MAKEÏEFF

« Enchanter l’Europe ! »

§  Vladimir FEDOROWSKI

« Vous ne pouvez pas comparer Vladimir POUTINE à HITLER ! » — explique sans relâche l’écrivain ukrainien …

Note 1 – Source Vladimir POUTINE, Versailles, 2017.

ndsv
Chronologies abrégées

Histoire de la Russie

Une crise de 939 ans à surmonter par le droit

Turpitudes des historiens français pour dissimuler le droit malgré tout

§  La Russie kiévienne

« La Russie est d’abord slave. Elle se constitue initialement avec la ville de Kiev, qui en est le centre de l’an 800 environ, jusqu’à la moitié du XIIème siècle. » 2

Note 2 - L’évolution du système juridique dans les relations entre la Roumanie et la Russie, étude de Sociologie du droit, Maria COZMA, Panthéon-ASSAS, 2006-2012)

§  Mensonges sans fin de l’intelligentsia française

Sur Wikipédia, l’article Romanov se limite pudiquement à la chronologie des Tsars de la maison Romanov ; l’article Révolution Russe détourne l’objet de cet article au profit de discussions stériles ; le Rideau de Fer est présenté comme purement symbolique (…)

§  Un drame historique, aggravé par la confusion

Contrairement aux idées reçues, le « bolchévisme » n’est pas synonyme de communisme mais c’est un mouvement créé par Lénine pour remédier à la criminalité ; en présentant les Russes blancs comme « réactionnaires » (Wikipédia français, 6 mars 2010), la vulgarité aggrave le drame de 72 ans enduré par l’âme russe.  (Rectifié le 27 juill. 2017)

Quant à l’exécution de la « Famille Romanov »2

Nuées persistantes autour d’une vérité sordide.

Note 2 -  « Régna sur la Russie de 1613 à 1917. » Quelle pudeur ! (Article « Romanov » p. 1546). L’article « Russie n’apporte pas plus de précisions sur l’extermination violente, hommes femmes et enfants, de toute cette famille.

Note 3 – Aucune mention au caractère politique de « l’influence française » — malgré la guerre de 1756. (article « Elisabeth PETROVNA », page 581)

§  Dissimulation

Par son règne de plus de 3 siècles, la dynastie Romanov constitue un pan majeur de l’histoire de la Russie ; celle-ci est occultée sur Wikipédia, tout comme le complot contre le Tsar Alexandre II  - reléguée hors sujet, en fin d’un article obscur (colonne 1), concédant à l’histoire que 18 membres de cette dynastie ont été « systématiquement assassinés, parfois de manière atroce », de juin 1918 à janvier 1919.

§  Fierté criminelle

Le quinquennat Hollande aura permis de transcender la gauche, au profit des valeurs humanistes valeurs humanistes bafouées par la révolution mais grandies par le droit. (Rectifié le 21 oct. 2016)  

§  Euphémismes et dissimulations suspectes

Elizabeth PETROVNA (1709-1762), qui succède comme impératrice (1741-1762) à l’icône russe de la culture et la diplomatie internationale, va laisser « l’influence française » — pudiquement présentée aujourd’hui par les historiens français comme « artistique et culturelle »3 — entrainer son pays dans une confusion meurtrière — la guerre de sept ans. (16 août 2015)

Sur le Petit Robert 2 (1988)

Malgré l’indépendance d’esprit et le travail de fond investi par Paul Robert et son équipe, la « négociation » de l’histoire est manifeste sur les sujets les plus sensibles, comme ce fut déjà le cas avec le travail de Pierre THEIL.

Russie / Histoire / les Romanov - La chronologie débute effectivement « en 1613 », avec Michel Romanov, mais ensuite, elle se dilue sous couvert d’analyser divers faits annexes historiques, comme l’incendie de Moscou, en 1912, et la chronologie attendue s’interrompt sans mentionner les crimes et la fin tragique des derniers représentants de cette famille.

Sur Internet

Assassinat de la famille Romanov – Lorsque celui, en 1918, n’est pas purement et simplement occulté, il est évoqué de manière évasive, et suivis de diversions grossières (coïncidences sur les chiffres, sur les noms, …)

Assassinat du moine Raspoutine – Si l’on est intrigué par cette affaire, on cherche alors dans la bonne direction, mais au lieu de faire du moine un protecteur, on se perd en calomnies contre les victimes — de l’arrestation et l’internement de ce protecteur « gênant » pour les criminels, en 1917, à l’assassinat effectif de la famille Romanov, en 1918.

 

Document créé ou modifié le vendredi 11 août 2017 à 13:53  -  retour á EN HAUT du document