Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Abus  caractérisés   du  milieu éducatif

 

Vu1 l’arbre
 de la connaissance »

La langue française de plus en plus difficilement enseignée aux petits Français, alors nos voisins y parviennent très bien, alors-même que le Français n’est pas leur langue maternelle !

1Hommage à Vincent MINGANTI, architecte paysagiste et symboliste de Mougins-le-Haut

Projet d’établissement

Des directives fondées

Des actions controversées

Un jugement sans appel

Recherche

Répétition abrutissante et machiavélique

L’anomalie du déficit structurel de l’éducation nationale s’explique par le détournement des budgets de l’état par le processus finalement identifié d’enseignements généralistes à la fois  déroutants (Colonne 2) et imposés (Colonne 3)  comme remède réputé à cette déroute !

(27 janv. 2015)

Numériser

Détournements de fonds
en bande organisée

De 1994 à 1997, curieusement, le projet d’établissement du Lycée Louis JOUVET de Taverny, ballotte entre le meilleur et le pire (Fenêtre).

§  Qualification des faits

Collusion d’un enseignement général déroutant, avec les dotations horaires en soutien !

C’est ce virus qui prolonge la souffrance de l’élève et permet d’améliorer les dotations horaires à l’envi — en mathématiques, comme en Français langue maternelle.

§  Fondement en droit

Cette stratégie perverse constitue le fondement en droit de la diminution du train de vie de l’éducation nationale ; cette déroute intentionnelle est caractérisée par le Cheval de Troie de la mécanique contre le droit constructif !

Entre mathématiques et psychologie, Jouvet, Taverny, 1968-1996

Dérive éducative et Projet d’Etablissement

Description des faits, et des niveaux de perversité déjà atteints dans l’éducation nationale en 1994 :

Réponse de l’intervenant en mathématiques à la question de savoir comment il justifie le recours au soutien en mathématiques : « nous ne définissons pas de contenu du soutien scolaire, car il n’y a « pas de recette »  toute faite. »

§  Dialectique ou vérité ?

Le moins qu’on puisse dire est que cette approche de l’enseignement ne fait pas grand cas des directives académiques en projet d’établissement, ni des réalités : s’il n’y avait pas de recette, il n’y aurait pas les prouesses technologiques que l’on voit ! (2005)

Des procédés déloyaux, voir deuxième machine

Collusion des mathématiques et de la psychologie

En mathématiques, des procédés déloyaux institutionnalisés depuis 1976 :

1.    Barrage de l’abstraction : ce recours à la torture de l’élève serait justifié par les différences sociales, que cette dictature propose de niveler vers le bas en raison de l’aisance verbale de l’élève éduqué, et de la tolérance à la mauvaise éducation, plus conforme à l’éthique des idéologues de l’Etat.

2.    Confiscation syndicale du patrimoine - Les notations, indissociables de l’abstraction, en parcours d’acquisition des connaissances mathématiques, ne seraient « pas un point de départ » dans l’enseignement public, mais un levier syndical pour améliorer les dotations horaires, au titre privé d’une prétendue « conquête » sociale — BO de 1976.

En Français, détournement de l’objet, de longue date :

1.    Suppression du trésor des lettres anciennes, accolées aux langues mortes, normalement dédies au sens des humanités,

2.    Pseudo-méthode – Au profit d’un attachement excessif aux méthodes, dont l’exploitation permet là encore, de prolonger la souffrance de l’élève et d’améliorer les dotations horaires à l’envi : on n’étudie plus le sens mais le contre-sens, la rhétorique, avec l’alibi de méthode, par ailleurs jalousement dissimulées pour occulter les lumières protestantes, encore et encore

§  Projet transversal contre cloisonnement de la connaissance

Recentrage du « français langue maternelle », détourné de sa finalité édifiante et lexicologique, vers un savoir transversal fondamental dans chacun des deux registres du français, et des sciences et techniques

Action 1994-1995 – « L’arbre  de  la connaissance » 

§  Projet d’établissement « bizarre » … au Lycée Louis JOUVET

Des dérives caractérisées :

Projet d’établissement, 1995-96 – L’inhibition programmée  (encadré)

Projet d’établissement, 1997 – artifice et cloisonnement « entre scolaire et périscolaire »

L’ordre chronologique comporte-t-il une dimension qui dépasse le calcul des simples volontés individuelles ?

Telle est du moins le sens de l’expérience et de la connaissance du patrimoine de la spiritualité de l’orient  - vous avez dit bizarre ? – en parfaite conformité avec les indications de l’inspection académique du Val d’Oise.

 

Document créé ou modifié le mardi 15 mai 2018 à 14:15  -  retour á EN HAUT du document