Fondation
du verseau pour la paix

E4. Emancipation — de la confusion aux libertés

                           Sanction   et   justice

 

Ruiner les positions retranchées

Aux cinq libertés fondamentales — identifiées de ROOSEVELT à nos jours, s’ajoute une sixième liberté, dite pédagogique, permettant d’aborder ces libertés dans un ordre indifférent. (28 avr. 2018)

 

Economie
européenne

La Roumanie, « grenier à blé de l’Europe » à l’arrivée des communistes, en 1940, la Roumanie est progressivement dépouillée de ses richesses, et le peuple roumain réduit à l’esclavage jusqu’à nos jours, par la collusion continue de cette nomenclature sans foi ni loi

(1° oct. 2014)

Recherche

Certes, après Louis XVI, toutes les vagues n’ont pas la même ampleur. Et toutes les têtes couronnées ne tombent pas en même temps. Mais on peut

Observer la confusion continue depuis 1848, et distinguer les étapes majeures de cette propagation

1917 en Russie, et
1948 dans les pays de l’Est — même si les effets de ces impacts ont été ressentis dans le monde entier.

(3 juin 2014)

Accompagner
la recherche

Si l’intérêt du droit anglo-saxon n’est pas plus largement reconnu, c’est peut-être parce qu’il lui manque un principe.

Si nous nous retrouvons au 21° siècle, en Europe, face à la même crise morale que celle déjà déplorée par nos pères, en 1870, 1914, et 1939, au paroxysme d’un contentieux de politique générale plus large et récurrent — celui de l’autorité, opposant tout ou partie de l’humanité, en général, et des milieux anglo-saxon et français, en particulier, c’est peut-être aussi parce qu’il nous manque cinq grands principes.

Constitution du droit pour affranchir le monde de la brutalité

Cinq libertés fondamentales
mais huit degrés spatio-temporels

La religion n’est pas une sorte de maladie qu’il faudrait confiner au « milieu familial » ; l’idée sous-jacente d’un rapprochement entre religion et mariage n’est cependant pas du tout absurde… même d’un point de vue laïc !

§  Préalable de droit comparé

La suggestion de s’intéresser à la constitution américaine fait le crédit qu’on ait déjà surmonté la difficulté initiale de chercher le droit plus qu’une nation.

§  Quatre Libertés — Discours1 de Franklin ROOSEVELT

Analyse des exigences associées aux libertés formalisées en 1941 :

§  Cinquième Liberté fondamentale, associée à l’esprit critique

1 Aujourd’hui le préambule de la Constitution des Etats-Unis

2 Grandie par Thomas JEFFERSON

3 L’émancipation de la peur commence par la disposition naturelle à s’intéresser à ce que l’on fait, et se poursuit par l’engagement conscient à défendre cette liberté contre les idéologues pervers qui n’en veulent surtout pas.

Un peu d’histoire … de France

Louis XIV donne le ton de l’absolutisme et Louis XV celui de la superficialité : ni l’un ni l’autre ne prennent conscience du caractère protestant de l’esprit des Lumières. Louis XVI, qui abolit la torture en 1788, s’intéresse à cette mécanique révolutionnaire, mais déjà, la grogne l’emporte.

§  17° siècle, le drame … et le pari cartésien !

Galilée est condamné par le Tribunal de l’Inquisition en 1633 – cinq ans exactement après le Discours de la Méthode, et Descartes en conçoit bien sûr une grande tristesse, mais il a encore un sursaut. Deux ans après le mort de Galilée, il va formuler le pari le plus audacieux du 2° millénaire  Chrétien ! 

§  Fin du 17° siècle,  l’absolutisme !

En 1687, Newton fait éclater au grand jour, en Angleterre, l’obscurantisme de la mauvaise « foi » retranchée derrière l’autorité de l’église catholique, tandis que le Roi-soleil, rendu arrogant par l’immensité de Descartes, ignore les Lumières d’outre-Manche et pourfend l’église anglicane.

§  18° siècle, l’injustice suprême !

En France, La torture (judiciaire !) est abolie en 1788. Mais trompé par l’ampleur des trafics, le peuple réclame et obtient en 1792, la mort de Louis XVI, qui venait d’abolir la pire horreur, paroxysme de l’Inquisition.

§  19° au 21° siècle : de la misère à l’arrogance !

Passées trois grandes guerres entre Français et Allemands, 1945 donne le coup d’envoi des trente glorieuses et de 60 ans de paix au terme desquelles l’espoir et le mal français rivalisent de plus belle

            

Document créé ou modifié le jeudi 3 mai 2018 à 10:14  -  retour á EN HAUT du document