Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Radicalisation   de Rome  contre le droit 

 

Intelligence et cœur sont les aspects d’un même engagement et d’une même exigence au service d’une même vérité.

Dire que « nous sommes tous frères » n’est pas adopter une posture religieuse mais rappeler à tous ; que le crime est une conduite irrecevable pour un être humain ; que le fait de tuer pour dissimuler d’autres crimes, des vols, ou des vérités, sont des circonstances aggravantes ; que ces règles valent pour toute l’humanité ; qu’elles valent a fortiori pour tous les Chrétiens ; que tuer pour dissimuler le crime intellectuel contre le droit protestant à célébrer la raison autant que l’amour est en conséquence la circonstance la plus grave, car la plus contraire à l’essence divine. (16 mars 2016)

 

1054-1966, l’Inquisition
Pendant neuf siècles, l’Inquisition, c’est le

Monopole insoutenable d’un savoir affadi, dressé contre le droit depuis le Moyen‑Âge, de la radicalisation de Rome contre le droit, au XI° s., au ghetto, à la « ferme répression » du protestantisme et la fuite vers le nouveau monde, au XVI° s., et à la prohibition de la connaissance,  jusqu’au XX° s.

                   Recherche

L’atelier Crocy prohibé en 2009 … à l’Espace des Possibles, par la

violation manifeste de la règle d’or de la thérapie : « Pas de demande, pas de soin »

en ce que la suppression de l’offre supprime ipso facto toute demande.

(18 fév. 2015)

Apologie meurtrière
des simplismes

La haine contre les Juifs n’est pas (seulement) Hitler, mais c’est (déjà) l’Inquisition !

§  Combat des justes face à la prépondérance de la fiction

 « Rien n’est plus difficile que de remplacer la vérité par la fiction », dit Newton. Son ironie envers l’Académie est justifiée, mais rien n’est plus long que de remplacer la fiction par la vérité : les Lumières sont encore fragiles.

Au total, le défi du pari cartésien procède :

Au 17° siècle, Newton met un terme, pour un temps,
à l’erreur absolue des « Gens du Livre »

Nœud gordien de la grande histoire

Considération utile au retour au droit  (20 sept. 2015)

§  Nouveauté de la science « Mécanique »

En réalisant la fusion de l’astronomie et des mathématiques, performance de physique remarquable, Newton fait œuvre de justice et ruine les thèses absurdes de l’Inquisition – forme également remarquable du phénomène récurrent de collusion, au deuxième millénaire chrétien. (2005)

Au 17° siècle, de l’avènement de la méthode (Descartes, Newton)

Au 19° siècle, de l’avènement de la construction mécanique (Wöhler).

Au 21° siècle, par la considération éclairée de ces travaux, comme correctif à la mainmise de la gauche sur le savoir, par le biais de l’enseignement rétrograde de la mécanique.

Cadre général de l’investigation

Une investigation passionnante, entre science et méditation

§  Du pari cartésien …

Le 17° siècle est marqué par la réhabilitation de la foi en l’esprit de raison mis à mal depuis le 11° siècle par les retranchements de la mauvaise foi derrière l’autorité légitime de l’établissement catholique.

§  … à l’humanisme de Newton

1628  Descartes témoigne de sa foi dans la capacité des hommes à disqualifier la mauvaise foi par l’intelligence. : c’est le prosélytisme cartésien.

1633  Condamnation de Galilée

1644  Descartes affirme, par son pari, la nécessité de  « donner des fondements rigoureux à la philosophie »

1687  Newton, qui publie « de la gravitation, et principes mathématiques de la philosophie du système du monde », remporte le pari de 1644, ce par quoi, il réussit la prouesse d’imposer la vérité à la mauvaise foi retranchée. 

 

Document créé ou modifié le mardi 2 mai 2017 à 07:42  -  retour á EN HAUT du document