Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Autorité  légitime   du  droit

 

« Vivre ensemble » est … allemand 

VOLKSWAGEN ouvre la voie !

Pour le moins, éviter l’amalgame entre « nazisme » et « culture allemande » permettrait de protéger la conscience collective du droit et d’améliorer la vie sociale.  (Complété le 19 avr. 2016)

 

Préalable à toute vérité

Voltaire nous invite à faire preuve de « plus de sensibilité »[1] et pour le moins, d’un peu d’attention.

Recherche

Le fait que la voix de la vérité ait été enfin entendue en Roumanie, sur Antenne 3, le 23 juillet 2014, est un aspect évidemment positif, mais il faut commencer par rectifier « l’erreur la plus grande de Louis XIV », par un hommage incontournable de l’honnêteté au milieu protestant.

 

Un projet de société cohérent

Comment passer d’un système de pensées immédiates à un véritable contrat de paix sociale ? En réhabilitant l’intérêt du travail.

A cette fin, le présent site concentre point par point, la réflexion des personnes motivées et aptes.

Le processus visé au terme de cette acquisition collective est celui d’une revitalisation culturelle  indissociable de la création de valeur ajoutée.

Or une telle ambition recoupe tôt ou tard l’arbitrage de politique générale sans lequel rien ne peut stopper l'indécence et la haine.

Une thèse précise l’apport théorique nécessaire à la mise en œuvre de ce projet par la voie institutionnelle.

(rectifié le 6 août 2014)

Conscience du droit, vers une République des Sciences

Zone de Lumières

Ruiner la dictature des Lettres — par laquelle le parisianisme instaure une prétendue « République des Lettres » pour mieux ignorer tant la culture allemande, qui en constitue l’essence, que la « République des Sciences » qu’il nous reste à consolider :

§  Voltaire, emblème bien involontaire d’un parisianisme pervers

Ce que VOLTAIRE salue par son hommage à NEWTON, dans ses Lettres Philosophiques, n’est pas autre chose que cette République renaissante, après six siècles d’Inquisition.

Et c’est cette république des sciences qu’il faut préserver de la vaine agitation parisienne, au profit d’une pleine conscience du droit.

A cette fin, nous devons transformer l’essai du 23 juillet 2014 et renverser les positions retranchées de la collusion par une école durable pour tous, et son invitation à l’étude du trou noir schismatique (TNS), seul thème capable de ruiner la vanité de nos contemporains parisiens et londoniens, qui voudraient grandir VOLTAIRE sans grandir NEWTON, et s’affranchir des positions illégitimes de l’Union européenne sans faire l’effort de discuter la trilogie d’un état de droit. (27 juillet 2014)

Sommaire de la Lettre ouverte Euro2007

Chrono des envois

à MENU

Date

Destinataire

Copie pour information

 

n° 1

Abstraction insuffisante

06.02.2007

Dr. André MOREAU

Isabelle BLAIRY

 

n° 2

Nouveauté

 

Elizabeth GUIGOU

Philippe de VILLIERS

 

n° 3

Autorité du savoir

 

Philippe de VILLIERS

Mme Christiane TAUBIRA

 

n° 4

Investigation de Justice

 

Dominique VENNER

-

 

n° 5

Abstraction excessive

 

Personne

Jean-Marie LE PEN

 

n° 6

Amitié franco-allemande

 

Marie-Odile BERTHIER

-

 

N° 7

Construction

 

Mme Segolen ROYAL

-

 

N° 8

Arbitrage

 

Mme Christiane TAUBIRA

-

 

n° 9

Projet éducatif européen

23.03.2007

M. François BAYROU

-

 

autres

Courriers divers

 

 

 

 

 

Document modifié le samedi 10 décembre 2016 à 19:16  -  retour á EN HAUT du document



[1] Voltaire, Il faut prendre parti [1772], Œuvres complètes, Tome 25, 1819, p. 164-166.
Dans ces pages, l’emblème bien involontaire d’un parisianisme pervers nous sensibilise à cette « boucherie universelle » qu’il faudrait faire cesser, ce dont personne ne semble se soucier « ni dans les conciles ni dans les cabarets. »