Fondation
du verseau pour la paix

E5. Trier le grain et l’ivraie

                           Richesse légitime  et  nouveaux  riches

Vider
ce qui est mauvais
n’est pas mauvais

Celui qui a du cœur est finalement plus efficace que celui qui n’a que la froide intelligence, or cette performance dérange précisément celui qui n’en a pas : la gauche produit le fascisme qu’elle voit partout quand l’ordre règne (24 oct. 2013, complété le 4 août 2014)

« Toujours
plus haut »

Afficher l'image d'origine 

§  Analyse

Il faut ne jamais avoir connu les bonnes manières pour ne pas savoir les distinguer des mauvaises

§  Synthèse

L’argent ne retranche rien à l’éducation lorsqu’elle est là ; ce qui est mauvais, ce sont les parvenus, prêts à faire n’importe quoi pour en gagner, et pire  encore en le dépensant.

 

(25 juillet 2009)

Recherche

Le poison de la rose

Edito 1997

 

Discernement providentiel
du Président HOLLANDE

Eviter les senteurs enivrantes de l’incitation à la haine, et pour le moins, rechercher la morale:

§  Triage du grain et de l’ivraie

§  Morale provisoire et vérité

En faisant des « riches » une sous‑classe qu’on pourrait dépouiller impunément, François HOLLANDE, a peut-être suscité la  méfiance des malfaiteurs, mais il a certainement obligé à trier le grain et l’ivraie.

(11 oct. 2012, rectifié le 2 avr. 2016 et consolidé le 20 août 2017)

§  Droits de l’homme fragilisés

Cette politique inconsidérée touche directement les droits de l’homme.

Rassembler sur le chemin de l’espoir

Epreuves du droit vers une vérité limpide

l’idée de « ne pas aimer les riches », porteuse d’une vérité incontournable, ne doit pas être détournée « contre les riches » : démonstration.

§  Travail sur les valeurs

François HOLLANDE en appelle à « l’intégrité » de l’Ukraine vers une intégrité intellectuelle et morale dont la rencontre inéluctable sur le terrain des valeurs, augure la perspective d’un long travail pour rétablir la vérité au profit d’une politique respectable. (6 août 2014, rectifié les 16 mai et 5 nov. 2015)

§  Dénoncer l’ignorance

L’énigme du nœud gordien, au carrefour des actes et de la pensée, est caractérisée par le péché originel de Rome et mille ans de supplice, de Charybde en Scylla.

§  Dénoncer la perversion du droit

De nombreuses énigmes, notamment une tête de bœuf percée d’une flèche, sont à résoudre pour apaiser les coeurs.

Collusion de l’incitation à la haine, et de l’électorat qui approuvait ce programme en 2012 et l’approuve encore !

En stigmatisant cette classe - « je n’aime pas les riches, c’est vrai, je n’aime pas les riches! » - il déplore le bien au lieu de déplorer le mal, et se  présente comme le «  Robespierre de la V° République. »

(Propos de François HOLLANDE recueillis par Arlette CHABAUD, A vous de Juger, Antenne 2, 8 juin 2006)

§  Un climat d’incitation à la haine

De l’envie (« haine entre classes sociales »), à la confusion («  haine contre les riches »).

§  Guider les nouvelles générations

Ce que nous apprend la mort d’Henri PAPON, déclare un jeune homme[1] venu symboliquement rebaptiser une station du Métro parisien, c’est que les témoins sont en train de disparaître et qu’il faut inscrire la mémoire dans le présent.  

§  Bourreaux ordinaires

Ce que m’apprend la mort d’Henri PAPON, c’est que là où la mission éducative invite à la recherche de nobles moyens pour améliorer les choses, des circonstances exceptionnelles peuvent faire de citoyens ordinaires des bourreaux ordinaires.

 

 

Document modifié le dimanche 19 novembre 2017 à 17:34  -  retour á EN HAUT du document

 

 

 

 



[1] France 2,  journal de 20 heures, 18 février 2007