Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Science    de  la  construction  mécanique

Synthèse métaphorique du
pont de la Rivière Kwaï

Pudiquement définie comme la « science de la construction », la science de la construction mécanique est caractérisée par deux critères fondamentaux identifiés par la démarche « suffisamment ouverte mais convenablement structurée » que l’ingénieur doit promouvoir dans le monde. (Consolidé le 18 juin 2015)

Apports
au droit

Contribution à consolider l’actigramme

Définition et présentation de l’ingénierie mécanique, 13 mai 2015

Torseur mécanique, 6 mai 2015

Histoire de la science les 12 piliers de l’ingénierie, 22 avr. 2015

Histoire de la science 2° hypothèse sur la turbulence,
19 avr. 2015

Ratio des 5-50, 2007

Courbe du mérite, 2007

5° principe de la méthode, 2002

PFC (principe fondamental de la construction), 2002

PFM (principe fondamental de la mécanique), 1999

Fonction libération, 1994

Graphe temporel, 1988

Méthode cinématique, 1968

Recherche

L'invitation au droit

Sécurité et performance
de tout ou partie d’un système

Pour un matériau de construction et un coefficient d’ignorance admissible en statique :

En 1842, WÖHLER garantit la sécurité mécanique de tout ou partie d’un ouvrage en rapprochant contrainte théorique et contrainte admissible par un matériau ;

En 1850, EISENSTEIN garantit la performance mécanique de tout ou partie d’un ouvrage en orientant le choix des formes constructives selon leur moment quadratique.

Ultérieurement, d’autres ingénieurs spécialisés  identifient de nouveaux critères de sécurité et performance — état de surface, fibrage, concentration de contrainte, pureté, etc. 

§  Vers l’ingénierie consolidée

Ces deux critères constituent le passage obligé de l’ingénierie, malgré l’obstruction académique au patrimoine consolidé de l’ingénierie moderne protestante anglo-saxonne et française.

(Rectifié le 2 oct. 2016)

Approche logique du caractère intelligent d’un groupe organisé

Au centre de l’ingénierie de construction

Etude de la condition d’intelligence d’un système

§  Règle d’évolution du Grafcet

« Une nouvelle étape commence si et seulement si l’étape précédente et sa transition vers cette étape sont également franchies (« actives »)

§  Approche de l’intelligence

La pathologie du milieu universitaire français  ne concerne pas seulement les etseignants généralistes  et touche des milieux aussi éloignés d’elle que l’automobile, dont les publicités intelligentes concernent toujours une marque allemande ou japonaise : dans le cas contraire, elles concernent bien souvent Peugeot – victime du « tout psychologie » !

Cette situation ne vient pas du hasard mais d’un écart culturel majeur caractérisé par la  dialectique du concept de Qualité.

Résoudre ce contentieux suppose un peu de sérieux en histoire, avec considération continue du deuxième millénaire chrétien.

Démarche responsable d’une école stable mais suffisamment ouverte

Selon le BO spécial de l’éducation nationale française du 24.09.1992, qui la définit, «  l’activité de construction est une activité d’intelligence » :

§  Des exigences simultanées

Par les relations qu’il entretient avec la connaissance, l’art de la construction recoupe en effet tout ou partie de la philosophie, et se présente comme la science de l’espérance.

§  par-dessus les siècles

La construction mécanique est la partie visible d’un iceberg méconnu, occulté, oublié – et cet oubli est bien sûr très dangereux.

§  Henri POINCARE ingénieur !

En identifiant les formes quadratiques, c’est une démarche d’ingénieur qu’a adopté Henri POINCARE, ce qui constitue un arbitrage décisif en matière de budget éducatif.

§  Une conscience nouvelle, …

Avec Georges DUMEZIL, c’est une conscience nouvelle du patrimoine méthodologique de l’humanité qu’ingénieurs, doivent cultiver au service de l’identité européenne.

§  De Descartes …           

Au centre de l’identité française
§  … à Newton …

Au centre de la culture anglo-saxonne,     

§  … Et au Roi Baudouin !

En 1958, le Roi BAUDOUIN de Belgique ouvre l’Exposition universelle du Heysel par son invitation à
« étudier la voie des savants par-dessus les civilisations ».

Cette voie – la science de la construction – est non seulement caractérisée par le PFC, innovation majeure du Conseil 2rh relations humaines, mais aussi par la SCM (science de la construction mécanique), au centre des métiers de l’ingénieur.

 

Document créé ou modifié le mercredi 1er mars 2017 à 14:39  -  retour á EN HAUT du document