Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                  Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Approche  spatio-temporelle  de  la responsabilité

Hommage à Ferdinand Buisson, père de la laïcité française

La prétention de la laïcité française à diriger le monde est-elle fondée ? La position fondée est de refuser tout obscurantisme : il y a plus d’urgence en France, à tirer les droits de l’homme vers le haut, qu’à y supprimer l’exception alsacienne. (décembre 2011)

Horizon d’une école digne

La ligne d’horizon d’où « surgissent les deux caractères fondamentaux »[1] explique ce qui se passe sur terre, au rayon légumes de notre supermarché (encadré) comme à l’horizon infini du Céleste Empire. (26 sept. 2010)

Recherche

Fondement de la laïcité

« Monter,
descendre »

Deux degrés de liberté supplémentaires dans le temps : gauche et droite !

§  France, attention au sectarisme laïc !

Lorsque je compare les compare les résultats économiques de l’Alsace à ceux du territoire national, j’en viens à penser qu’il est urgent de conserver à l’Alsace sa position d’exception : à quoi bon en effet risquer de tirer vers le bas, par souci d’uniformité, un département dont la vie sociale devrait au contraire nous inspirer, même si l’exception pour laquelle je plaide en l’occurrence, constitue une pierre dans le jardin de la laïcité. Une laïcité certes fondée par le refus cartésien de l’obscurantisme religieux, mais dont la dérive est aujourd’hui le rejet de toute spiritualité. C’est le sectarisme laïc.

Approche des métaphores de la responsabilité et

De l’initiative intelligente

Au quotidien et dans l’histoire

§  Morale du Chef de Rayon

« Il n’y a rien à faire, la merde [2] attire la merde [3], et l’ordre [4] attire l’ordre [5] ! » (Propos édifiant d’un Chef de Rayon, recueilli et diffusé à l’occasion d’un reportage télévisé sur la distribution, dans les années 90)

§  Régicides contre le milieu protestant

Des fanatiques, ennemis de toute tolérance, assassinent Guillaume d'Orange en 1584, puis Henri IV en 1610, entre autres régicides contre les Bourbons et les Habsbourg. 

§  Face à la nouveauté

Après avoir conforté un minimum de civilité envers le milieu protestant, Napoléon 1° pérennise cette disposition par le Code Civil, mais aujourd’hui, plutôt que de concéder un iota à la civilisation, Mélenchon voudrait interdire toute spiritualité : de la dictature laïque socialo-communiste, à la laïcité éclairée du Prix Nobel Ferdinand Buisson, il y a tout un monde. (11 juillet 2012)

Or de la spiritualité à la culture, il n’y a qu’un pas, que les élites marxisantes de l’éducation nationale n’hésitent pas à franchir en proposant depuis longtemps déjà de supprimer l’enseignement de la philosophie, comme dans toute « bonne » dictature. Voilà le combat légitime ! C’est celui de la culture, à l’égard duquel il faut citer Henri Coutis, qui nous rappelle la nécessité, à l’occasion du centenaire de la première école nationale professionnelle de France, d’un « enseignement technique ambitieux faisant une large part à la culture générale, même littéraire.» [6] 

Et ce lycée est l’œuvre de Ferdinand Buisson, père du concept de « laïcité ».

Vu le détournement de l’école laïque par une dictature latente, à la fois évasive dans les lettres, quant au phénomène de collusion, et dogmatique quant à l’autorité du milieu mécaniste, qu’elle réduit au commerce inhibiteur et dangereux de sciences sans conscience, comme le barrage de l’abstraction, en mathématiques, et la prédation de l’autorité légitime par l’enseignement rétrograde des lois de la mécanique, je pense qu’il y a plus d’urgence, en France, à tirer la laïcité vers le haut, qu’à y supprimer l’exception Alsacienne. (11 mars 2012)

Juste une mise au point

Psychologie et philosophie se présentent comme deux vecteurs opposés sur le chemin de la construction. Longtemps restée synonyme de spéculation, la philosophie trouve en effet ses lettres de noblesse avec les savants du 17° siècle, qui, au terme du pari le plus audacieux du deuxième millénaire chrétien, donnent à la philosophie les fondements attendus par Descartes.

Au rebours de cette démarche à caractère intellectuel et moral, qui consiste à se donner des objectifs susceptibles de tirer l’humanité vers le haut, puis à travailler à leur accomplissement, la psychologie, à distinguer des vertus – attention, amour, tempérance, soumission à Dieu – dont elle fait son alibi pour mieux nous tromper, se présente comme la revendication irresponsable et perverse de la résignation qui renonce à l’élévation – tâche dont elle laisse le soin aux autres – artisans et ingénieurs, sociologues et théologiens, et mécaniciens de toutes sortes. (17 décembre 2010)

§  Vers la compétence terminale

Remédier à la collusion du silence et à ses effets désastreux.

§  Compétences intermédiaires

Affirmer l’autorité de la logique sans faire preuve de volontarisme, dont le travers fournit à la dictature des retranchements son meilleur alibi.

Inviter tout ou partie du public aux perspectives de citoyenneté ouvertes par la foi dans l’esprit de raison, au moyen de la méthode 2rh.

Lever le grave malentendu par lequel l’autorité mondiale du Kaizen devient un facteur de suicide au lieu d’être un facteur d’épanouissement.

Comprendre et promouvoir le diagnostic et les préconisations identifié et développées par le conseil 2rh pour améliorer les choses.

 

 

Document créé ou modifié le mardi 26 septembre 2017 à 06:19  -  retour á EN HAUT du document

 



Caractères fondamentaux

 

[1] Le maître des signes, Aroneanu Pierre, Syros, Page 23

Métaphores associées à la responsabilité – avant spécification du processus de discrimination et du processus de construction

[2] Descendre, Le maître des signes, Aroneanu Pierre, Syros, Page 23

[3] Le Bas, Le maître des signes, Aroneanu Pierre, Syros, Page 23

[4] Monter, Le maître des signes, Aroneanu Pierre, Syros, Page 23

[5] Le Haut, Le maître des signes, Aroneanu Pierre, Syros, Page 23

[6] Cent ans d’enseignement technologique, Coutis, Henri, diffusion Chardenouse, 1986, Tome 2, page 31