Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Le pari  le  plus fou    du  deuxième millénaire 

Neuf siècles d’Inquisition catholique ; fondement de l’identité française

DESCARTES,
le génie

DESCARTES, qui refuse l’obscurantisme religieux, et fait le pari de donner droit de cité à la raison contre l’Inquisition, est aussi le précurseur de la courbe de Pareto

Recherche

C’est dans la maîtrise de l’escrime que Descartes trouve sa vocation à grandir le courage ; un pari démesurément ambitieux après six siècles d’Inquisition catholique, dont l’oubli, quatre siècles plus tard, explique un réveil difficile.

 

Prépondérance du milieu protestant,
en 1644 comme aujourd’hui

Comprendre le pari cartésien de la raison appelle deux performances exceptionnelles, caractérisée par l’ambition d’éviter deux trous noirs

§  Incorporation du mythe des Argonautes :

L’ambition de « donner des fondements rigoureux à la philosophie »

supposait non seulement de sortir du trou noir des sciences et techniques, mais aussi, d’affronter l’outrecuidance de la discrimination contre le droit — déjà caractérisée au XVII° siècle par six siècles d’Inquisition. (27 déc. 2014 au 2 janv. 2015)

§  Impact de Louis XIV

Le trou noir de la civilisation — caractérisé dès 1685 par l’absolutisme français, durerait encore plusieurs siècles : nous n’en sommes pas encore vraiment sortis — un euphémisme.

§  Rappel de la performance protestante, finalement incorporée en une problématique mythique

2009, jubilée des 365 ans du pari cartésien, et

Premier anniversaire astrologique

La célébration du pari cartésien permet simultanément, conformément au cahier des charges du changement, de ; dénoncer le commerce illégitime de la fiction par la collusion de ceux‑là mêmes que les Canadiens traitent amicalement mais clairement de  « maudits Français » ; valoriser le point de vue commun aux Mécaniciens Protestants, Bouddhistes, Musulmans, ...

Par la formulation du pari universel de « donner des fondements rigoureux  à la philosophie » (Principes de philosophie, 1644) — finalement remporté par l’Anglais NEWTON en 1687 — le Français DESCARTES soutient en 1644 l’engagement de l’Italien GALILEE alors décédé depuis deux ans ; ce dernier, condamné par l’Inquisition depuis 1633 pour avoir soutenu la thèse du Polonais COPERNIC, avait ébauché, tout comme NEWTON, diverses considérations sur les matériaux de construction, et de cette ambition pluriséculaire, l’Allemand WÖHLER forge une science inédite — la science de la sécurité,  autorisant des constructions toujours plus spectaculaires depuis 1886, date à laquelle Gustave EIFFEL élève le fer de lance de la promotion mondiale d’une civilisation de la construction dont l’ignorance révèle aujourd’hui un manque de conscience préoccupant(16 oct. 2010, affiné le 13 janv. 2015)

§  Les conséquences

Le porte-drapeau du deuxième millénaire chrétien — et pour le moins, de l’esprit de raison s’éteint en 1650, 37 ans avant la publication des travaux de NEWTON, qui donnent à la philosophie ses fondements effectifs :
Descartes n’a pas vu la lumière, car il est la lumière
du deuxième millénaire chrétien — en soutien aux positions avancées tant de HENRI IV le Germain que de GALILEE (…)

Précurseur de la courbe de PARETO

Si l’aura de DESCARTES est si grande, c’est parce son pari éclaire le monde depuis 365 ans. (2009)

§  17° siècle, visées générales du Discours de la méthode

Descartes refuse (non seulement) l’obscurantisme religieux, alors caractérisé par l’Inquisition Catholique, mais il revendique (aussi et surtout) l’existence de fondements rationnels à la civilisation : je pense donc je suis. Libre de chercher la vérité. Libre de remplacer la fiction par la vérité. A cette fin, il nous invite dans la 6° partie du Discours de la méthode, à nous concentrer au début sur ce qui est le plus gros et va expliquer le plus de choses. A cet égard, son œuvre majeure se présente comme l’avant-projet de sociologie de l’économiste Pareto, et Descartes apparaît comme le précurseur de la phénoménologie utile au droit.

§  21° siècle, prolongements de sociologie

La dernière partie1 de son Discours, qui nous suggère de nous concentrer au début sur le plus gros pour la bonne raison que ce gros est aussi le plus important, fait de Descartes le précurseur des lois du rendement et du mérite. Cette considération inédite, clairement ignorée des milieux académiques, plaide pour l’approfondissement constant de la pensée : un encouragement strictement conforme aux lois du rendement et du mérite, dont nous voyons encore mal toutes les conséquences de la méthode.

1« Je remarquois, touchant les expériences, qu'elles sont d'autant plus nécessaires qu'on est plus avancé en connoissance; car, pour le commencement, il vaut mieux ne se servir que de celles qui se présentent d'elles-mêmes à nos sens, et que nous ne saurions ignorer pourvu que nous y fassions tant soit peu de réflexion, que d'en chercher de plus rares et étudiées ».

 

Document créé ou modifié le vendredi 23 mars 2018 à 07:49  -  retour á EN HAUT du document