Fondation
du verseau pour la paix

E6. Dénoncer la soupe tiède des malfaiteurs

                          Symbiose  directrice   de  la culture

 

Le sceau de la culture nous affranchit
 de la collusion

La France est frappée, notamment depuis 1968, par l’idée perfide que la philosophie ne servirait à rien, et qu’il faudrait la supprimer au profit du commerce inhibiteur d’une dictature laïque à la fois évasive dans les lettres et dogmatique dans les sciences (5 mars 2012)

Polythéisme et  Lettres anciennes

Des figures connues de longue date, à identifier dans notre société, par‑dessus le mur du temps de notre vie

Recherche

§  Une réalité désolante

« Des girouettes, des

faibles, des gens imbus d’eux‑mêmes … »  (Lire le

texte intégral)

§  Gestalt de ce tableau

Or cette conscience est aussi le fondement d’une école digne.

Conservation du tableau de l’inculture

Ou symbiose du droit — au centre de Lettres corroborées par la science

Racines latines de la francophonie

Même mouvance, même crise

Une symbiose directrice de la culture vers plus de droiture et plus d’intégrité.

§  « C’est du fumier que naissent les roses »

Remplacer la problématique honteuse du racisme, par la problématique glorieuse de la tromperie permettant d’identifier les associations de malfaiteurs.

§  Hâte et confusion

Non seulement les gens ignorent la vérité, mais ils sont enclins à croire des bêtises.

D’où l’intérêt du dialogue entre classes qualité participative, Parlement bicaméral, …

§  Gauchissement du droit

L’emploi, preuve d’une vie sociale effective, passe par le droit du salarié à s’intéresser à ce qu’il fait, or cette dimension – l’intelligence – est actuellement suspendue, notamment en France, par une mentalité dommageable à tous, qui favorise l’approche bureaucratique du travail, ce qui fragilise le tissu social et produit toujours plus d’insatisfaction.

Ainsi, non seulement la gauche ignore l’intéressement naturel, mais en condamnant l’intelligence, elle nuit à la vigilance de la société et génère insatisfaction économique et sociale ; la conséquence sociale de la résistance à l’intéressement naturel des salariés provoque en effet une rupture de transmission de l’information remontante, et c’est l’ignorance de cette clé de la sécurité, qui provoque dysfonctionnements et accidents ; la conséquence économique de cette rupture du droit, que la gauche tend à institutionnaliser, s’exprime en pertes d’efficience, qui augmentent d’autant le coût du travail de la nation. (2 fév. 2012)

§  Encadrement de la culture

Dramaturgie de la condition humaine, établie par Pierre COMMELIN, figurant en neuf figures allégoriques mises en scène par le peintre APELLE de COS, le terrible  phénomène de collusion des travers

Qui est concerné par ces défauts ? Quelles conséquences induisent-ils ? En quoi ce phénomène est-il si redoutable ? Et comment faire pour en sortir ? (28 janv. 2015)

§  Dramaturgie de l’inculture 

Tableau de la collusion. Un tableau au pouvoir éclairant :

 « La Crédulité, avec les longues oreilles de Midas, est assise sur le trône; l’Ignorance et le Soupçon l'environnent. La Crédulité tend la main à la Calomnie, qui s'avance vers elle, le visage enflammé. Cette figure principale occupe le centre du tableau. Elle secoue une torche d'une main, et de l'autre traîne l'Innocence par les cheveux. Celle-ci est représentée sous la forme d'un jeune et bel enfant, qui lève les mains au ciel, et le prend à témoin des injustes traitements qu'il éprouve. Devant la Calomnie marche l'Envie dont le principal emploi est de lui servir de guide, et elle emprunte le secours de la Fraude et de l'Artifice, ce qui désigne sa difformité. A une certaine distance, on distingue le Repentir, sous la figure d'une femme en deuil, aux vêtements déchirés, les yeux baignés de larmes, dans l'attitude du désespoir, et tournant les yeux vers la Vérité, qu'on aperçoit dans le  lointain et qui s'avance lentement sur les pas de la Calomnie. » 

Etabli par APELLE de Cos, et rapporté par Pierre COMMELIN — Mythologie grecque et romaine, Pierre Commelin, Belin, 1961

Le pouvoir éclairant  

Le texte de Pierre COMMELIN constitue une trame de référence à partir de laquelle il est possible de décoder bien des situations obscures – comme la dérive psychologique de la FRH (Fonction ressources humaines). Ou comme le tour ridicule que prennent bien des discussions sur la partie française du site Wikipédia, lorsque la vérité l’emporte sur la fiction, malgré la grande agitation de l’intelligentsia.

§  Lettres, l’approche biaisée

De nos jours, ce tableau de « la collusion » est pudiquement désigné par l’un seulement de ses composants - « la Calomnie » - artifice par lequel cette indigne société tend à dissimuler sa difformité.

§  Mobile de la calomnie 

Lorsque la mauvaise foi manque d’arguments, son réflexe, cerné depuis 25 siècles par le peintre Apelle, est de rompre le dialogue avec celui qui la cerne et de le calomnier dans son dos : lorsque la victime s’en aperçoit, le mal est déjà fait

 

 

Document créé ou modifié le vendredi 18 mai 2018 à 07:55  -  retour á EN HAUT du document