Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Témoignage   de   la    vivante  foi

Approche historique
non réductionniste
du s
ervice de la paix

Le témoignage de la philosophie de l’action revient à finaliser le rapport entre intégrité et intégrisme, action et réflexion, patrimoine et contribution au patrimoine, et au total, entre l’édifice et la pierre philosophale de nos larmes de sang. (26 juin 2015)

Vu la prédation

Il faut rappeler au droit, même si le devoir d’intelligence dérange les ronronnements convenus des généralistes, et les ennemis d’une rectitude intellectuelle et morale dont il faut bien reconnaitre — nonobstant les crimes d’HITLER — que la culture allemande n’est pas totalement dépourvue.

Recherche

L’Occident, de la
dérive du non-droit, à
l’histoire équitable

 

Théorème de la rectitude

Cultiver le devoir d’intelligence envers les vivants sans cultiver le devoir de mémoire envers les morts est vain, mais cultiver le devoir de mémoire envers les morts sans cultiver le devoir d’intelligence envers les vivants est dangereux. (Source : Confucius)

§  Un manque de cordialité manifeste

Confronté à l’incroyable dynamisme de la Russie, affranchie de la tutelle intellectuelle communiste, l’Occident, qui ne finit pas de douter de la loyauté de Vladimir Poutine, doute finalement de lui-même, et François Hollande y est pour beaucoup : haine contre les riches, haine contre le droit et les valeurs traditionnelles, tournées en dérision. (3 mars 2014)

Constitution progressive de la conscience du droit

Aux trois âges

Une démarche intellectuelle et morale

Oser penser  (Apprenti) ;

Penser par soi-même  (Compagnon),

Susciter et accompagner l’expression  (Maître)

§  Résultat d’une vie de recherche

A cette fin, l’école doit susciter l’expression sans mettre la charrue avant les boeufs ; la culture doit consister à encourager l’initiative pertinente ; le grand-oeuvre consiste à laisser agir sans renoncer au changement.

Face au constat le plus dérangeant

Les travers humains sont si nombreux et si graves que la confrontation à ce phénomène est inéluctable : c’est donc en toute probabilité cette situation qui a déterminé CONFUCIUS à finaliser l’idée maîtresse de son enseignement. (28 février 2013)

§  Devoir d’intelligence

Encourager les jeunes, malgré l’inhibition, la dissuasion  et l’interdit, à exercer leur curiosité sur les pistes éducatives les plus susceptibles de les aider à trouver (et développer) des réponses intelligibles aux considérations incontournables sur le sens de la vie et le moyen de conduire un changement légitime, en témoignant une foi inébranlable en l’esprit de raison, développée en réponse au problème récurrent de la collusion, aux divers stades de ma vie, en formation, dans l’industrie, et dans l’enseignement, puis en soustraction à l’agitation ambiante. (29 mai 2009)

§  De l’holocauste, au travail de mémoire

Des dérèglements à prendre en compte, et à corriger par un plan de salut adapté.

§  Mémoire de la Shoa

1.   Je dédie la Fondation du Verseau à Mme Violette SILBERSTEIN, grand témoin de l’histoire venu rendre compte de certaines réalités - l’holocauste, la libération, l’après-guerre - le dimanche 17 avril 2005 sur France 3 (« on ne peut pas plaire à tout le monde »).

2.   A l’heure où le parti pris des historiens français menace à nouveau la vérité et la paix, il me paraît en effet important de témoigner à mon tour, et je forme le vœu que mon initiative soit des plus utiles aux nouvelles générations.

3.   L’âge de cette personne, de même que la cohérence, la force, et la sobriété de son témoignage, obligent à s’interroger sérieusement sur la manière dont il faudra témoigner lorsque ces derniers survivants auront disparu.

4.   Pour le moins, elle appelle le relais d’autres témoignages qui, bien que dépourvus de cette expérience spécifique, devront pourtant être également cohérents, forts, et sobres.

5.   Par votre force, Madame, vous me donnez le courage d’exposer au grand public le «  tatouage » dont les responsables de la dictature du moment - cernée en première approche par le grand public, qualifiée en 2003 par un consultant d’audience internationale, et finalement définie dans le présent site - m’ont également marqué, en 1997.

6.   Cependant, ma vie n’est pas votre vie. Vous avez connu l’horreur. J’ai connu le paradis : c’est donc en ma qualité de témoin de la vie sur la  Côte d’Azur des années 50 – la « French Riviera » - que j’ai décidé de présenter certaines révélations.

7.   Lorsque je suis né en juin 1954, en effet, le plus formidable déploiement d’hommes et de matériel que la terre ait jamais connu s’était produit il y a tout juste 10 ans - une vérité que je ne pouvais pas soupçonner alors.

8.   Ces gens, souvent venus d’horizons aussi lointains que le Canada et les USA, bravant le feu de l’ennemi de l’époque, sont allés jusqu’au nord de l’Europe pour découvrir l’horreur et libérer les survivants dont vous avez fait partie.

9.  J’ai mis 50 ans à prendre pleinement conscience de cette réalité forte, et aujourd’hui, malgré ma relative ignorance du judaïsme, je pense être en mesure de faire progresser l’humanisme par-dessus les clivages de la pensée. (Dédicace 2005, complétée par la dédicace 2010)

   

Document créé ou modifié le vendredi 26 mai 2017 à 13:13  -  retour á EN HAUT du document