Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Impunité  systématique  des assassins   et  devoirs  de l’état  respectable

 

Réflexion sur les conditions de l’exercice de la justice

En France, avec le dossier Laeticia PERRAIS, on a vu la gauche prendre le parti d’un assassin terrifiant,
et tout bien réfléchi, ce parti pris n’est pas fondamentalement différent du parti de la terreur
 ; c’est donc cette erreur qu’il faut commencer par corriger si l’on veut rétablir un peu de justice.

Peine capitale

Réflexion sur la justice

L’application systématique de la peine de mort ou son interdiction systématique constituent les deux aspects d’une même parodie,

caractérisée par  l’automaticité du droit, au lieu de la discussion responsable des faits. 

(8 juill. 2014)

Recherche

Or,

La justice n’a pas vocation à être absolue mais à être équitable

— condition que la jurisprudence tend à respecter, nonobstant l’éventualité de
nouveaux besoins.

 (3 mai 2015)

  

      (Ni charybde ni Sylla)

 

1Extrait d’un courrier adressé à Miranda Neame, éditeur de “French News” — “maybe a clue within "French bureaucracy and its intricacies” ...

Co-responsabilité

Que faire face au crime, lorsqu’il n’y a

§  Le bénéfice du doute

Ne doit pas profiter pas aux assassins mais à la démocratie.

§  Paradoxes de l’organisation

Ce n’est pas (seulement) parce qu’une bonne théorie est difficile à trouver qu’il est difficile d’établir la justice, c’est (aussi et surtout) parce qu’il est facile de refuser de voir nos œuvres, à cause d’un simple paradoxe : il existe de multiples manières de se tromper, ce quoi rend l’erreur très facile, mais il est très difficile d’apporter une simple pierre à l’édifice.

Commettre une erreur jusqu’au bout, au gré des effets pervers, est ce qu’il y a de plus facile, tandis qu’apporter le début d’une solution imparfaite mais perfectible en tendant ses forces avec les autres, dans le présent et par-dessus les siècles - pas en hurlant avec les loups dans le siècle – est ce qu’il y a de plus difficile, et cette noble attitude est précisément l’organisation.

Présenter son propre travail comme un travail exceptionnel n’est pas manquer d’humilité mais appeler à distinguer l’humilité de la modestie, qui ramène l’exceptionnel non à l’ordinaire mais à l’histoire.

§  Témoignage 

Villeneuve d’Ascq, le 6 juin 2005

Il y a 61 ans, débutait le jour le plus long.

Il y a 1 an, je vous adressais un court texte en hommage à nos pères.

Par votre silence, vous m’avez invité à réviser ma copie.

Et à relecture de mon document, j’ai compris votre inquiétude

Ce jour, mes révisions sont en cours, et je voulais déjà renouveler mon témoignage.1

Clémence dans la peine de mort, à défaut d’un
principe fondamental en droit pénal, au centre des

Devoirs de l’Etat respectable

§  Premier devoir

Inciter à l’étude de « la voie des savants par-dessus les civilisations. »

§  Deuxième devoir

Préserver la société de tout esprit de système — à savoir l’application systématique de la peine de mort ou son interdiction systématique.
(21 août 2012)

En synthèse, les curseurs du droit pénal et du niveau d’abstraction ne doivent être ni  insuffisants, ni excessifs

§  Question sensible de la peine de mort

Sortir du dilemme absurde d’une justice tour à tour

aveugle (épée de Damoclès de l’erreur judiciaire), ou bien
impuissante (impunité systématique des assassins),

§  Gauchissement de la justice

Trente-deux ans après l’instauration de l’impunité systématique des assassins, par François MITTERRAND, l’explosion de la criminalité prouve que le gauchissement de la justice n’est pas de nature à favoriser le respect de la vie. (22 février 2013) 

§  Face à nos chimères, retour au droit

Vu l’ampleur de la récidive criminelle – 5 % des criminels suffisent à créer 50 % de la récidive – le bouclier de la récidive est infondé.

§  Contre l’emploi systématique de la peine capitale.

L’ambition légitime de supprimer le risque d’erreur judiciaire, dictée par  l’humanisme le plus noble dont la gauche « n’a pas le monopole », doit éviter de réduire l’humanisme au laxisme contre les assassins.

Le respect de la vie commanderait aujourd’hui de lever l’impunité systématique des assassins sans retomber dans le travers de la brutalité qui rend coup pour coup et risque de nuire à des innocents. Comment résoudre ce casse-tête ?

§  « Clémence dans la peine de mort » (Thomas CLEARY)

Situation n° 61 du Yi-King

Dans l’Exercice habituel de la justice, tendre simultanément à :

Interdire l’injustice suprême - Décourager la récidive des assassins en évitant la faiblesse et la démission intellectuelle et morale de la gauche,  qui rejette a priori toute peine capitale même en l’absence de doute sur la culpabilité d’un assassin identifié ;

Interdire l’erreur suprême – Le bénéfice du doute ne doit pas profiter aux assassins mais à la démocratie : la justice n’a pas vocation à être systématique mais équitable. (26 août 2012, rectifié)

B2. Exercice exceptionnel de la justice – Tendre à l’application exceptionnelle de la peine de mort, même lorsque celle-ci est en vigueur dans un état, après retour au droit.

D’Omaha Beach à Riviera Beach

Permettez-moi de prendre votre journal à témoin de la volonté, quelque peu isolée, certes, mais bien sincère, de rendre à nouveau hommage – comme ancien Cannois témoin de la douceur de vivre des années 50 sur une french Riviera que mes souvenirs d’enfant réduisent à d’élégantes dames assises le long de la Croisette ; à des boulistes à l’accent ensoleillé sous tous les platanes ; et à de non moins élégants marins américains en visite, du Vieux Port à Riviera Beach - au sang américain versé pour la justice et la paix.  

§  Festival, Festival

Depuis plusieurs années, on déplore paraît-il le déclin de la dimension artistique du festival de Cannes, et le cru 2004, disais-je, se présentait comme l’aboutissement de cette dérive : la parfaite abstraction de la dimension artistique au profit de l’engagement politique partisan.

Ainsi, la progression des idées de gauche du milieu syndical et universitaire au milieu artistique ne fait donc aucun doute, tandis que les questions de savoir comment diminuer la criminalité (colonne 1) et pour le moins d’interdire l’obscurantisme, restent floues.

Par ce nouveau message, je tenais simplement à forcer le respect d’un témoignage à contre-courant des préjugés les plus courants. Courtoisement, PRC.

 

 

Document créé ou modifié le samedi 9 décembre 2017 à 04:45  -  retour á EN HAUT du document