Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Conformité  de   nos  actions  à   nos pensées

 

Approche de la pierre philosophale

La beauté d’une œuvre tient peut-être simplement à la manière dont elle s’articule avec celle des autres : « si ce que tu dis est vrai, alors c’est aussi important que ce qu’a dit Euclide, » résume G.C., en fin logicien.

 Génie
sans frontière

st-le-Chapelon1

Lorsque la pensée arrive à maturité, après une vie de passion, une flèche transperce l’autre au cœur de la cible. Cependant, si claire soit la synthèse, la succession des contributions uniques reste précieuse, et le travail de témoignage de chaque génération nécessaire.

Recherche

Ce qu’il faut savoir de la science de la construction, élaborée par-dessus les ères d’une civilisation qui s’étend sur 25 siècles, c’est que chacune des contributions des savants qui l’ont élaborée est toujours d’actualité : le jugement de certaines personnes possède un caractère éternel

Apporter une pierre
à l’édifice

Protéger la vie sociale par une communication interculturelle et interreligieuse à l’épreuve des attaques récurrentes de la collusion de Rome et de la Sorbonne contre  toute autorité effective, en général, et contre le milieu ASP, en particulier. (4 juillet 2014, complété le 7)

§  Substance de la pierre philosophale

La véritable humilité consiste à voir les choses  comme elles sont : c’est la pierre à l’édifice.

La modestie consiste à ramener l’exceptionnel à l’ordinaire : c’est « l’édifice » consolidé.

Que toute pierre soit à chaque fois la plus importante d’un point de vue spécifique, ne change rien à la nécessité de ramener l’exceptionnel à l’ordinaire.

Evaluation de la pierre philosophale

Mais un travail spirituel authentique est plus que la somme de ces deux conditions.

Une nouvelle feuille de route pour consolider la paix par le

Sel de l’esprit

En référence à la pensée de GOETHE relative à la philosophie de l’action, on peut dire que :

Ce qui est facile, c’est de dire et de faire n’importe quoi

Ce qui est difficile, c’est d’agir en bonne intelligence

Ce qui est le plus difficile au monde, c’est de renverser les positions retranchées.

§  Une pierre à l’édifice du droit

Les guerres napoléoniennes, qui débutent en 1792, par le rassemblement des monarchies européennes contre la France révolutionnaire, ont leur origine dans le péché originel de Rome contre diverses entités dont l’identité constitue aujourd’hui le socle d’une civilisation à la fois forte et ouverte, à protéger en rendant à César.

(27 déc. 2013, rectifié le 7 juill. 2014)

§ Conditions d’acquisition de l’attention

GOETHE, par son invitation à suivre le chemin critique de l’action, identifie l’obstacle d’une volonté excessive, et nous invite à comprendre la contribution de l’Orient au patrimoine mondial de l’humanité.

Effigie et génie de l’ingénieur André CHAPELON

La bêtise humaine commence par jalouser l’intelligence des autres et finit ignorer jusqu’à ses propres besoins ; ingénieur de premier plan reconnu à l’étranger pour ses locomotives révolutionnaires, André CHAPELON contribue notamment à l’essor économique du Brésil, mais en France,

Sa performance — synthétisée par un taux d’amélioration de 250 % — n’intéresse surtout pas la gauche, car une telle performance prouve qu’un homme, même modeste, peut disqualifier la médiocrité du nombre, même haut placée.

En refusant d’appliquer cette économie, la hiérarchie de la SNCF s’est rendue coupable de haute trahison contre le droit, contre l’écologie, et contre la France, pendant des dizaines d’années. (29 juin 2015)

En s’empressant de détruire ces machines performantes, jusqu’à la dernière, pour en dissimuler l’existence, elle fait preuve de préméditation dans ses mobiles personnels manifestement contraires à l’intérêt général. (30 juin 2015)    

§ Victime de la dictature de la médiocrité

Dans les années 1920, en effet, ses recherches le conduisent à prendre le contrepied de certaines habitudes : il n’en faut pas plus, à la SNCF, pour que ses collègues commencent à lui vouer une haine implacable. Avec peu de moyens, cependant, il obtient des résultats spectaculaires, mais contre toute logique économique, et pour toute reconnaissance, sa performance lui vaut seulement d’être mis à l’écart par sa hiérarchie !

Au total, la saga CHAPELON illustre à merveille la mentalité française notamment caractérisée par la jalousie, au centre du phénomène de collusion : par leur performance, les prototypes mis au point par ce génie « ridiculisaient le reste du parc vapeur », mais ils furent « promptement ferraillés ». (19 septembre 2010)

§     La perversion qu’il faut identifier

A partir du tableau de société représentant le phénomène de collusion, la perversion du milieu des Lettres est caractérisée par la désignation réductrice de ce phénomène par « la Calomnie d’Appelle », qui présente la partie comme le tout, pour mieux se retrancher derrière l’ignorance des faits à prendre en considération depuis le 17° siècle.

§    Affranchir le monde de la bureaucratie ?

Dès l’Antiquité, le peintre Appelle cerne le phénomène de collusion, qui fonde le patrimoine des Lettres anciennes, est perpétué jusqu’à la Renaissance, avec Dürer et Botticelli, tandis que l’émergence de la construction mécanique, au centre de valeurs européennes développées en réponse aux abus de l’Inquisition catholique, est progressivement occultée sous le concept évasif de laïcité française : cet amalgame insidieux entre science et Lettre modernes, qui revient simultanément à ; oublier toute culture, avec l’alibi de modernité ; et à rejeter toute méthode, avec l’alibi de liberté - c’est de cette laïcité dogmatiquetoute philosophie serait vaine – que l’élan de culture universel de la Fondation du Verseau tend à affranchir le monde.  (9 août 2010)

 

Document modifié le mardi 19 décembre 2017 à 11:44  -  retour á EN HAUT du document