Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Collusion  contre  vigilance  et  ciment social

« Grenelle », dissiper la collusion et rassembler

Les malfaiteurs persécutent la culture « sans trace » et profitent de l’inculture sans la dénoncer ; si l’Etat de droit est paralysé par le syndicalisme, alors, le syndicalisme est le frein à lever pour rétablir l’éducation et la justice. (26 août 2016)

Analyse de la valeur

 

Par définition, hélas, les problèmes d’aujourd’hui sont nouveaux. Tout ce que l’on en peut en dire raisonnablement est que les solutions ne viendront pas de ceux qui ont déjà créé les problèmes d’hier –  France (transatlantique), Manufrance, et Lip

à la jeunesse qui n’a pas assisté au démantèlement de ces entreprises florissantes, et assisté impuissante, à l’allongement constant des files d’attente aux dernières heures de la Poste, bastion imprenable, qu’ils préfèrent détruire et perdre  plutôt que de changer

Recherche

A Brétigny, la gauche protège la délinquance pour dissimuler les faits avec l’alibi de ne pas alarmer les Français ; à l’école, elle protège son commerce. (28 juillet 2013, complété le  16 sept. 2013)

Conséquences de l’obstruction

L’obstruction à la vérité provoque sur le corps social des contentieux toujours plus denses entre individus, groupes, et nations : cette maladie est caractérisée par un phénomène récurrent de collusion contre le droit, aggravé par les phénomènes de grande collusion avec le banditisme, et de méta-collusion entre groupes.

Ainsi, la collusion fait obstruction à la poursuite des infracteurs en la détournant contre les races, en général, et contre les Juifs, en particulier, et la méta-collusion fait obstruction contre la religion, en général, et contre le milieu protestant, en particulier, pour interdire toute référence au droit.

Pour guérir le corps social de la violence, il faut commencer par faire baisser la température en distinguant les trois tableaux — psychologique, social, et historique — ci-avant définis, puis il faut enseigner ces tableaux par des lettres et des sciences affranchies de la collusion, et c’est cette école franche que constitue aujourd’hui la référence déontologique à NEWTON. (19 oct. 2014)

Syndicats de l’éducation nationale et de l’industrie également éloignés de l’entreprise intelligente, d’où

L’endurance nécessaire

Vouloir promouvoir l’enseignement technique, c’est devoir affronter les trafics des enseignants généralistes.

A cette fin, Jean-Luc MELENCHON n’est certes pas le plus mal placé. Mais la tâche sera ardue … (9 avr. 2017)

§  Apôtres de l’espérance

Face au noyau dur de la résistance à l’autorité

Education nationale et recherche, Sncf, Edf, et leur émanations — Sncm, renommée par discrétion, Rfr — et tout le secteur public – Banque de France, Air France, hôpitaux, impôts, municipalités, régions et ministères — constituent autant de bastions des forces retranchées de la gauche contre le public qui les rémunère pourtant, mais dont il a complètement perdu le contrôle, et dont il est devenu entièrement l’otage, aux mains des malfaiteurs, par le biais d’une frange syndicale et libertaire — casseurs en tous genres — dont l’anonymat plonge le pays dans le chaos permanent, au profit exclusif de retraites astronomiques siphonnées au régime général, qui entraînent la nation dans un déficit toujours plus ingérable, aggravé par les mauvaises décisions dont l’alibi leur est nécessaire pour continuer à paraître. (9 juin 2016)

§  Reconstitution de l’affaire d’Ermont

En projet d’établissement, comme dans le scolaire, les syndicats assurent la protection … des intérêts de la collusion. (13 sept. 2013)

Avantages (mal) acquis

Révélation tardive du « pillage des caisses de retraite du privé », pour financer des avantages acquis de manière fort discutable, voire abusive, par des crimes intellectuels en bande organisée conduisant à un déficit national organisé — enfin remis en cause.

Avec la collusion des alibis mutuels, les syndicats de l’industrie et de l’enseignement sont en France, au cœur du mépris de la règle fondamentale de la démocratie.

§  Scénario négatif

Syndicats et enseignants de gauche organisent la prédation de toute autorité légitime qu’ils détournent à leur profit en temps de paix, jusqu’à la guerre.

§  Scénario positif

La légitimité des syndicats face au dilemme de l’action, et autres instances représentatives de l’autorité n’est cependant nullement remise en cause par cette dérive : ce que l’on peut déplorer, cependant, est la mauvaise éducation qui ignore, comme dans l’affaire d’Ermont, le minimum de civilité auquel on se propose précisément d’inviter l’élève.
§  La résistance à  la technocratie  est fondée
La dictature de la collusion, caractérisée par le retranchement de la médiocrité derrière l’autorité légitime,  se retranche d’autant plus facilement dans l’enseignement général que la limite des recettes purement techniques était mal cernée, ce qui, dans une certaine mesure,  justifiait la résistance.
§  La résistance à  la spiritualité  ne l’est pas

Cette limite est caractérisée par l’ignorance du shugyo : l’ordre spéculatif, né de la mise en œuvre de recettes scientifiques mal comprises, est avant toute chose affaire de méthode, et la méthode est affaire de concentration.

L’exigence culturelle légitime, que chacun s’efforce de promouvoir sous tel ou tel de ses divers aspects, constitue une solution originale à la double-contrainte du 2° millénaire.

Au total, l’autorité des Lettres et l’autorité de la science de la construction se complètent  au service de l’ordre et de la construction : c’est ce patrimoine qu’il faut conserver et transmettre pour « redresser avec douceur » et nous préserver de la confusion.

 

 

Document modifié le vendredi 8 juin 2018 à 13:43  -  retour á EN HAUT du document