Fondation
du verseau pour la paix

E4. Emancipation — de la confusion aux libertés

                           Une  foi  embryonnaire  à  faire grandir

Devoirs de l’état et
priorité éduc
ative

Il y a moins à dénoncer la guerre des malfaiteurs contre l’Etat de droitsi inquiétant soit le mal — qu’à établir l’intelligence et le cœur au-delà de toutes les limites schismatiques habituelles. (21 juin 2017)

Vu le non-droit

L’infraction est devenue la norme, et la faille est un abîme, il n’est donc pas trop tôt pour commencer à faire preuve d’un peu de sérieux.

Recherche

Approche du  changement et recherche de l’ordre,
par considération de conditions exceptionnelles d’application de la justice.

 (27 sept. 2015)

Alerte à la priorité éducative !

Cadre de la loi d’éducation dont la France a besoin :

… même si la mission doit s’appuyer sur ces trois compétences (26 mai 2017)

§  Il y a toujours  deux manières de faire les choses

Quand elles sont bien abordées, tout parait sinon facile, du moins possible ; quand elles sont mal abordées, l’avenir paraît sombre et tout le monde est démotivé.

§  Avertissement, et correctifs combinés

« Ecole Crocy », un remède universel à la crise de l’autorité

§  Rencontre avec Didier DUPONT, thérapeute

Aide à la progression verticale

Certaines personnes ont un si grand différentiel avec la médiocrité ambiante, qu’il faudrait un ascenseur à grande vitesse pour réussir à les suivre: la « loi d’airain » de Dr Geert HAMER, pourrait-elle être cet ascenseur à grande vitesse ? (21 juin 2016)

Rigueur, ni trop ni trop peu
Bande passante
du droit
1

L’état ne doit pas laisser certains enseignants réduire impunément l’école au commerce exorbitant (mathématiques, physique) d’une rigueur excessive — d’autant moins que par ailleurs, ce sont les mêmes, qui en oublient le principe au moment de faire les comptes.

 

L’école, qui doit ouvrir à la créativité (construction, dialogue), doit cependant permettre l’acquisition de la rigueur, qui en est le passage obligé, et c’est aux généralistes (histoire, lettres) qu’il échoit de grandir ces premières et dernières raisons de la démocratie.

Note 1 – L’ancien titre « chas d’une aiguille » se réfère sauf erreur à l’exigence encore plus générale de charité.

La collusion lâche du lest

Il y a deux manières de concevoir les véhicules — chez Peugeot, autour du style, ou chez Toyota, autour de l’utilisateur ; et deux manières de concevoir l’organisation de la nation — vaine au CCFA (comité des constructeurs français d’automobiles), ou participative — avec le JETRO japonais, ou bien la culture allemande.

Il est donc manifeste que l’establishment a voulu lâcher du lest,  semaine 39, en faisant d’une pierre deux coups, contre les Allemands, et contre le droit, en Europe

En effet, si je suis au courant du caractère contre-productif de normes abusives, déjà prouvé en 1988, comment le comité des constructeurs pourrait-il l’ignorer ?

Et curieusement, le secret de Polichinelle de normes inadaptées à la démarche de progrès, émerge au moment-même où l’Allemagne, de manière inattendue, est grandie par les migrants !

France-Info corrobore le silence étonnant des constructeurs français, semaine 39, par le souci de ne « surtout pas » laisser éclabousser leur nom par ce scandale. (26 sept. 2015)

§  Prosélytisme cartésien

Au pire, le milieu des Lettres affiche ouvertement sa défiance envers l’esprit de méthode du technicien ; au mieux elle condescend à reconnaître qu’il faut quand même rester cartésien.

Une prise de conscience très embryonnaire

Pour preuve de la faiblesse de la pensée du milieu des Lettres, celui-ci, confronté à la déliquescence des savoir, a été légitimement scindé en Lettre modernes et lettre anciennes, dans l’attente d’une nouvelle vérité « révélée ».

Dans l’immédiat, ceux qui osent encore inviter à l’esprit de méthode sont méprisés, et cette résistance développe le volontarisme des défenseurs du patrimoine culturel français, caractérisé par l’esprit cartésien.

Qui ose-t-il inviter, aujourd’hui, à la foi en l’esprit de raison ? Il n’y a pas foule ! Au 20° siècle, il faut remonter à 1958 pour entendre un tel discours, à contre-courant de la morosité ambiante de l’après-Hiroshima.

Au 19° siècle, il faut remonter sous la 3° république, et de nos jours, les préjugés du milieu littéraire contre l’esprit de méthode n’ont jamais été aussi grands, tandis que la science est détournée au profit du commerce de la mauvaise foi !

Dans une note de synthèse relatant la mort et la postérité du savant français, l’ADPF, Association pour la diffusion de la pensée française, révèle en effet les tristes procédés par lesquels elle a voulu s’opposer à l’entreprise du savant.

Aujourd’hui encore, le prosélytisme cartésien mis à jour par Dumézil n’est reconnu de la communauté universitaire, au mieux, qu’au travers d’une épaisse dialectique - « cas de tripartition fonctionnelle » - caractéristique de l’ignorance crasse. (2005)

 

Document créé ou modifié le dimanche 19 novembre 2017 à 17:28  -  retour á EN HAUT du document