Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                           Approche   du  jardin    de  la  spiritualité

Symbiose de la culture 

L’éternité fait sens, mais par où commencer ?

Maison et jardin
de la spiritualité

Approche du jardin de la spiritualité, une mission extraordinaire

imagesCA8W3O36

Recherche

L’essentiel sur la culture ...

Pleine conscience
(du droit et non-droit), et
symbiose (entre culture et inculture)

Note 1 -
Banderole rouge sur blanc 9 mètres de long,
Genève,  mars 2016.

Note 2 -
Attaque socialiste, selon le processus d’inhibition déjà mis au point ailleurs.

Note 3 -
« Regard biaisé de l’étranger sur l’initiative-1:12 »,
Neue Zürcher Zeitung, 08.11.2013, page 1.

Note 4 -
Leitmotiv d’un héros à la vie tumultueuse. Bavière, après-guerre ? (Cannes, Festival 1970).

Mary Stuart et l’âme universelle

Par son regard transcendantal sur les cultures, la Reine Mary Stuart s’inscrit dans la lignée de visionnaires.

§  XI° siècle, densité

De grands noms implantent l’autorité, tel Guillaume le Conquérant, par une administration forte, appuyée sur l’Eglise à laquelle Grégoire VII — vu l’établissement doctrinal du monothéisme, sous l’impulsion de Byzance — donne toute sa cohérence.

§  XVI° siècle, épreuves

Persécutions et crimes, notamment contre les de GUISE,  s’ajoutent aux inerties et trafics de valeurs  — dont la considération  ne commande jamais l’intrigue ni le meurtre, mais la clémence et la vie.

(26 mars 2017)

Livres apocalyptiques pour l’éducation

Le livre rend libre !

Manifestation suisse pour l’action éducative :

La culture coûte cher ? Essayez l’inculture ! 1

 

§  Les socialistes les plus virulents

 « Si le thème de la « justice sociale » est cher à de nombreux pays, dans aucun d’entre eux, l’état ne s’arroge le droit d’imposer aux entreprises des règlements tels que ceux prévus par "l’initiative - 1:12"2 »3 (20 nov. 2013)

§  « Carpe Diem », formule éculée,
pour le moins ambiguë

Vu la noble nécessité de dépasser le temps de notre vie, il faut avertir d’une démission généralisée : que tout le monde ne prenne pas le temps d’étudier est un compte, mais quand la perversion détourne même l’école, foulant au pied la philosophie, on peut dire que la médiocrité crève l’écran.  (3 mars 2013)

Protéger le sens de la vie

« Pas de prise de tête », dit la femme de gauche, sous couvert de sagesse latine — « carpe diem », pour mieux en fuir le fondement — « suum cuique ».

§  Der Raubvogel

„Muss ? Nie !  Kann ? Immer !„4  En ce qui me concerne, je fais mienne la conduite britannique —  « endurerjusqu'au bout », position dans laquelle j’entrevois chaque jour toujours plus de beauté

§  Approche de la connaissance

La spiritualité, c’est le bien, à savoir les bonnes manières, qui désignent un art de vivre (et de travailler)
à la fois intelligent et collectif, appelé civilisation. Pour autant, ce constat est insuffisant — loin  s’en faut, à
garantir l’autorité de cette vision certes idyllique de
l’organisation : l’écart entre cette vision du droit et la réalité définit un besoin en formation.

§  Répondre au besoin

La réponse à ce besoin porte un nom : c’est l’école. Ce besoin est en effet caractérisé par la considération et la transmission d’un « dieu-processus » dont le moins qu’on puisse dire est qu’il n’est pas clairement acquis, dans la réalité. Quant à « l’école de la république », cette dernière sera à nouveau respectable quand on pourra considérer les profs comme des parents, ce qui nous ramène au Coran : « certains sont sincères mais la plupart sont pervers. »  (25 juillet 2009)

§  Union des énergies

Cette union englobe déjà l’approche holistique de l’homme en union avec le cosmos : comme telle, elle exclut les approches cloisonnées, qui réduisent tantôt l’homme au rôle de manutentionnaire, et tantôt au rôle de penseur.

Elle exige ensuite un entraînement auquel le site 2rh tend à sensibiliser les dirigeants par son apport spécifique permettant de résoudre la double-contrainte entre dirigeants et dirigés.

Au total, elle inclut aussi l’approche culturelle de l’homme en union avec la société des hommes, selon les étiquettes spécifiques des cultures britannique et japonaise.

Dire que l’union fait la force et se réclamer de la solidarité sans s’intéresser à la culture relève des travers et simplismes de la pensée dont le site 2rh tend précisément à avertir la société.

 

Document créé ou modifié le mardi 26 septembre 2017 à 16:53  -  retour á EN HAUT du document