Fondation
du verseau pour la paix

Culture - Droit - Ecologie - Education - Information - Pareto - Politique - Productivité - Raison - Santé

                   Plan    Guide    Accueil    Journal    Menu 

                            Recherche  scientifique   sur  les exégèses

Commerce de l’exagération et sel affadi contre autorité légitime

La collusion contre l’Orthodoxie est d’autant plus navrante que cette école constitue le rempart le plus solide de la Chrétienté contre l’arbitraire — après le milieu mécaniste que la collusion de la Sorbonne avec Rome préfère passer sous silence par un choix politique absurde, rétrograde, et suicidaire. (4 mars 2015)

Médecine scientifique

Il a fallu attendre le 19° siècle pour révéler par la science le fonctionnement du rein ;
peut-être faudra-t-il attendre quelques années encore avant d’en obtenir la considération sérieuse ?

Recherche

Seul un arbitrage scientifique a permis de ruiner les thèses dogmatiques de l’Inquisition, et d’établir la supériorité du protestantisme.

Cette autorité, qui règne encore sur 21 % des terres émergées, n’a toutefois jamais touché les côtes françaises. Et ce sont les Irlandais qui font encore les frais de cet hermétisme à la science.

Malgré cela, un nouvel arbitrage scientifique peut encore permettre, aujourd’hui, de stopper la violence islamiste comme on a stoppé la violence catholique, de et de prolonger le rayonnement de la civilisation dans le monde. (5 mars 2015)

Face à la collusion des
obscurantismes

L’obscurantisme contre la religion appelle un discours moral, fondé par la science, mais archaïsmes violents appellent un développement scientifique, fondé par un principe directeur.

(2 mars 2015, rectifié le 3 avril)

§  Approche de l’obscurantisme religieux  

Collusion de la dérive théologique et de la brutalité qui saute aux conclusions de manière superficielle et franchit tous les garde-fous, prétendant forcer à son hérésie ceux qui, plus modestement, préfèrent poser les problèmes avec rigueur. (2005)

§  Morale scientifique de l’Affaire CHARLIE

Toute provocation, qui aggrave la confusion, est vaine et dangereuse(11 mai 2017)

Injonction solennelle aux Français avant plaidoyer pour une

Pratique rectifiée de l’Islam

Commencer par lever l’ambigüité entre les deux sens du mot exégèse.

§  Exégèse de la dureté

En exigeant du Musulman qu’il se prive d’eau pendant le Ramadan, alors que l’effet curatif du jeûne est indissociable de la miction, l’exégète, qui revendique pourtant le caractère purificateur du jeûne, n’oblige-t-il pas le commun des mortels à contourner une règle manifestement trop dure ?

§  Pratique assouplie de l’ascèse

C’est cette dureté extrême qu’il conviendrait d’assouplir — tout en réservant le jeûne sec, comme en Inde, à une élite de Yogis préparés à supporter cette extrémité — par le rappel de l’importance d’une bonne hygiène de vie et de règles de bon sens à observer pendant le jeûne.

Au total, il convient de dénoncer la collusion de l’obscurantisme religieux, servi par le fanatisme, avec l’austérité des exégèses, quelles qu’elles soient, là où une école pertinente doit aider à une vie saine et heureuse. (2005)

Aider nos frères Musulmans … et nous libérer de la vanité !

Si nous voulons sauver nos têtes, nous devons intervenir dans le discours religieux et produire un arbitrage scientifique, mais atteindre cette performance élevée présuppose de calmer la gauche et lui interdire toute provocation libertaire ou commerciale — également irresponsables, qui dénaturent la liberté d’expression par la violation systématique de la liberté de conscience, certes banalisée en France, mais qui n’en demeure pas moins inacceptable. (2 mars 2015)

§  Des Français dignes de cette identité

Les travers se servent d’alibis mutuels pour ignorer les commandements de l’esprit droit et l’exigence légitime, et c’est de cette propension que l’invitation à l’étude doit nous prémunir, quels que soient les groupes, ethnies ou religions. (2005)

§  Impact de l’Ordre des Médecins sur l’effet curatif du jeûne

Au total, le diktat des théologiens de l’Islam sur la santé de ses pratiquants n’est aujourd’hui possible qu’avec la compromission de l’ordre des médecins français : le moins qu’on puisse dire est que le milieu médical français ne fait pas preuve d’un zèle excessif pour remédier à l’ignorance de l’effet bénéfique du jeûne, fondé sur le bon fonctionnement des organes émonctoires.

§  Pratiques du jeûne et pratiques de la religion
Au total, Lhaj THAMI BREZE, Président de l’UOIF,  rappelle que « la religion est comparable à la conduite d’une voiture : on peut conduire dangereusement ou dans le respect de l’autre »  (France-Inter, 12 avril 2004)

 

 

Document créé ou modifié le jeudi 11 mai 2017 à 10:06  -  retour á EN HAUT du document